Un bonus de 14 millions d'euros pour le patron de Technip ? Ce serait "inacceptable" selon le patron du Medef

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, jeudi matin, le patron du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a réagi à chaud à l'information de BFM Business selon laquelle le patron de TechnipFMC quitterait son poste avec un bonus de 14 millions d'euros, alors que son entreprise a perdu deux milliards d'euros l'année dernière.
INTERVIEW

L'information a été révélée par BFM Business, jeudi matin : le PDG de TechnipFMC, Thierry Pilenko, devrait quitter le groupe avec un bonus de 14 millions d'euros, alors que le groupe parapétrolier a enregistré près de deux milliards d'euros de pertes en 2018.

Il dénonce une "prime à l'échec"

Geoffroy Roux de Béziers, le patron du Medef, a réagi à chaud à cette information sur Europe 1, au micro d'Audrey Crespo-Mara. "J'ai découvert la nouvelle en rentrant dans le studio, c'est difficile de se prononcer, mais tel que décrit, c'est tout à fait inacceptable", s'est-il offusqué.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Si la société est cotée en France - c'est la seule réserve - on a un comité qui peut se prononcer. Ça avait été le cas pour le parachute doré du PDG de Carrefour, qui y a renoncé immédiatement. Donc on est capables de faire de l'auto-régulation", a poursuivi Geoffroy Roux de Bézieux. "Si les faits décrits sont exacts, c'est une prime à l'échec et c'est totalement inacceptable."

Fusion décevante

Le groupe franco-américain a perdu 1,9 milliards d'euros en 2018. La fusion entre Technip et FMC, dont Thierry Pilenko a été l'artisan, n'a pas apporté la valorisation escomptée et le cours de bourse du nouveau groupe a perdu 50% de sa valeur, précise BFM Business. Thierry Pilenko bénéficiera des 458.503 actions gratuites qui lui ont été attribuées entre 2015 et 2017, pour un montant valorisé à près de 10 millions d'euros.

Les + lus