Impôts : puis-je toujours déclarer mes revenus après la date limite ?

  • A
  • A
Une déclaration tardive de ses impôts est toujours possible. 1:15
Une déclaration tardive de ses impôts est toujours possible. © AFP
Partagez sur :
La date limite pour déclarer ses revenus 2020 est dépassée. Une déclaration tardive est toutefois possible, mais cela s'accompagnera d'une majoration. Si elle est relativement faible au début, elle peut rapidement augmenter en cas d'oubli ou de refus de payer prolongé.

Avez-vous fait votre déclaration de revenus pour l'année 2020 ? Si ce n'est pas le cas, mauvais nouvelle, le dernier jour de la dernière région pour les déclarations en ligne était ce mardi à 23h59. Si les délais sont écoulés, tout n'est pas perdu, il est toujours possible de payer ses impôts, moyennement des pénalités. Prudence toutefois, car trop tarder pourrait vous coûter cher. Il est également trop tard pour rattraper un oubli ou une erreur.

Une majoration en cas de déclaration tardive

Comme souvent, avec les impôts, mieux vaut tard que jamais. Si vous n'avez pas encore fait votre déclaration de revenus, vous pouvez encore le faire aujourd'hui, ou dans les prochains jours. Cela s'appelle une déclaration tardive mais vous devrez payer une majoration de 10%. Par exemple, si vous avez un impôt annuel de 1.000 euros par exemple, vous devrez payer au fisc 1.100 euros pour avoir déclaré vos revenus hors délai.

Si vous ne le faites pas, l'Etat vous enverra une mise en demeure, c'est-à-dire une relance, elle aussi accompagnée d'une majoration de 20%. Si toutefois vous ne donnez pas suite à cette relance, la majoration augmentera à 40% en cas de non réponse dans les 30 jours suivant réception. 

Des intérêts de retard sur l'impôt dû peuvent également être appliqués. "Ceux-ci s'élèvent à 0,20% par mois de retard. Ces intérêts s'appliquent jusqu'au dernier jour du mois de la souscription de la déclaration de revenus", précise service-public.fr.

Un retard ou oubli serait aussi majoré

Il est toutefois possible d'échapper aux sanctions si votre retard s'explique par une hospitalisation, par exemple : il faut alors le signaler à la Direction générale des finances publiques.

Autre cas de figure, si vous réalisez que vous avez fait une erreur ou un oubli dans votre déclaration. Il est trop tard pour la changer. En revanche, ces signalements pourront être réalisés quand vous aurez reçu votre avis d'imposition, à partir de la seconde quinzaine d'août.

Précision toutefois : "si l'administration découvre que vous exercez une activité occulte (travail non déclaré ou activité illicite), une majoration de 80% vous sera appliquée sans qu'il soit besoin de vous adresser une mise en demeure".

Europe 1
Par Carole Ferry, édité par Guilhem Dedoyard