Coronavirus : quels ont été les effets du report du Black Friday ?

, modifié à
  • A
  • A
Malgré le report du Black Friday, les Français ont consommé. 1:23
Malgré le report du Black Friday, les Français ont consommé. © AFP
Partagez sur :
Le Black Friday a lieu aujourd'hui. L’événement avait été décalé d'une semaine par le gouvernement avec l'accord des professionnels du secteur. Si les commerces ont vu une baisse de leur fréquentation d'une année à l'autre, la consommation, elle, est restée stable par rapport à 2019. 

L'absence du Black Friday, vendredi dernier, n'a pas empêché les Français de consommer. Le Black Friday avait été repoussé pour permettre aux commerces non-essentiels de rouvrir leurs portes dans les meilleures conditions, ce qui est désormais le cas. Mais alors que les promotions et autres bon plans vont être de mise ce vendredi, les Français n'ont pas attendu l’événement. L'objectif du report du 27 novembre au 4 décembre - éviter la ruée dans les magasins provoquée par le Black Friday afin d'éviter la propagation du coronavirus -, a été rempli, mais la consommation, elle, est identique à l'année précédente.

Autant de consommation que l'an dernier...

Ce report d'une semaine du Black Friday n'a ainsi pas empêché les Français de consommer. Lors de la journée de samedi, jour de réouverture des commerces non-essentiels et lendemain de la date initiale du Black Friday, les Français ont autant utilisé leurs cartes bancaires qu'à la même date l'an dernier. À l'époque, le Black Friday avait connu un pic historique en matière de consommation.

L'usage de la carte bleue est, certes, de plus en plus fréquent, mais cela ne suffit pas à expliquer le phénomène. La BNP Paribas, par exemple, a enregistré samedi une hausse de 10% de ses transactions par carte. Le record du Black Friday 2019 a ainsi été battu.

... mais moins de fréquentation dans les commerces

Si les consommateurs étaient au rendez-vous, selon Eric Mertz, président de la Fédération de l'habillement, c'est que ce report n'était que symbolique. "Ce report ne change rien et des opérations promotionnelles ont été lancées par certains. On se retrouve avec un niveau d'activité sensiblement comparable à celui de l'année dernière, sur les deux premiers jours de réouverture, et un taux de marge identique, ce qui prouve bien que le Black Friday a commencé".

Fort heureusement, l'autre objectif de ce report - éviter les ruées - a été rempli. La fréquentation des centres commerciaux et de leurs boutiques a chuté de 30% par rapport à la même période l'an dernier. Mais si les Français ont autant consommé que l'année précédente, sans se rendre en magasin, c'est donc que les achats se sont fait ailleurs : sur internet et peut-être, aussi, via le click & collect.

Europe 1
Par Elise Denjean édité par Guilhem Dedoyard