Cinq choses à savoir sur "Contre soirée", le deuxième album de Bilal Hassani

  • A
  • A
Bilal Hassani
Bilal Hassani dans les locaux d'Europe 1 le 15 septembre 2020 © Émilie Mazoyer / Europe 1
Partagez sur :
À l'occasion de son passage dans l'émission "Musique !", Bilal Hassani a raconté dans le détail l'écriture et l'enregistrement de son deuxième album, "Contre soirée", dont il a déjà dévoilé trois singles et qui sortira le 6 novembre. 

Un peu plus d'un an et demi après la sortie de Kingdom, son premier disque, le chanteur Bilal Hassani a annoncé la semaine dernière la sortie le 6 novembre de son deuxième album, Contre soirée. L'ancien représentant de la France au concours international de l'Eurovision en a dévoilé ces derniers mois plusieurs extraits, avec les singles Fais le videDead bea et Tom. Au micro d'Émilie Mazoyer dans l'émission Musique !, Bilal Hassani a dévoilé cinq points à retenir des coulisses de sa nouvelle production.

Un nom trouvé à New York

Bilal Hassani explique avoir un plan de carrière en tête depuis ses 9 ans, mais le nom de son deuxième album n'a jamais été gravé dans le marbre. L'idée de Contre soirée lui est venue pendant des vacances entre amis. "En janvier 2020, je suis parti à New York", raconte-t-il avant de préciser que l'anecdote ne va pas plaire à sa mère. "J'étais dans la salle de bain de la chambre d'hôtel avec deux amis, en train de fumer une cigarette à la fenêtre, ce qui est interdit. On s'est demandé comment j'allais appeler l'album et on s'est dit 'Contre soirée, ça sonne de ouf'." Un titre qui fait donc référence à la salle de bain, lieu privilégié des contre soirées de fêtes en appartement (ex æquo avec la cuisine). 

Un disque pas encore achevé

On le sait depuis une semaine : Contre soirée sortira le 6 novembre. Pourtant, Bilal Hassani reconnaît qu'à moins de deux mois de cette sortie, son nouveau bébé n'est pas encore totalement finalisé. "On en train de le rendre, j'ai peur ! Mais ce vendredi on le rend définitivement, il est dans sa petite valise et il arrive à destination", s'amuse le chanteur. "Sans trop en dire parce qu'il s'est passé des choses personnelles, la création de cet album était un vrai challenge."

Un enregistrement plus travaillé

La première tournée du chanteur lui a appris, de son propre aveu, à protéger et découvrir davantage sa voix. Des éléments qu'il a décidé de mettre à profit lors de l'enregistrement de son deuxième disque, sur lequel il explique avoir passé davantage de temps que sur Kingdom. "Nous avons travaillé plus lentement, c'est-à-dire que je finissais d'enregistrer les chansons, je les écoutais. J'en virais quelques-unes. Et les quatre ou cinq chansons que j'aimais beaucoup, on les réenregistrait. On a fait mille versions de chaque chanson et gardé les meilleures", détaille-t-il.

"Par exemple, Tom a été enregistrée trois fois et, avec le réalisateur Matthieu Mendès, nous avons vraiment travaillé dans le détail de la voix et des harmonies. On a vraiment fait de la production vocale, en plus de la prod' instrumentale."

Des pleurs en sortant du studio

Cet enregistrement plus long, plus lent, plus physique, aurait pu être mentalement éprouvant. Mais le travail des arrangements, notamment l'utilisation de synthés et de solos de guitare très 80's, a ravi Bilal Hassani. "Ce que je vais dire va sonner très dramatique, mais j'ai pleuré de joie à plusieurs reprises en rentrant à la maison après les sessions studios", confie-t-il. "Je ne m'attendais pas à faire des morceaux aussi travaillés, aussi bons et à les aimer autant. Il y avait beaucoup d'émotions."

Des titres écrits depuis longtemps

Bilal Hassani explique avoir travaillé très tôt à l'écriture de Contre soirée. "L'été 2019 n'a pas du tout été un été de repos pour moi, parce que je travaillais à la réédition de Kingdom, je préparais la tournée et qu'en parallèle je commençais à imaginer ce second album", se souvient le chanteur. À cette époque, il écrit des chansons pour la deuxième version de son premier album. "Je voyais des titres se démarquer vraiment et je me disais : 'Ceux-là je les garde de côté pour plus tard.' Mais ce qui était agréable, c'est que je ne me suis jamais imposé une date pour ce disque", indique celui dont le nouvel album sera disponible le 6 novembre. 

Retrouvez l'interview de Bilal Hassani en intégralité dans Musique ! :

Europe 1
Par Alexis Patri