Eurovision : Cinq choses que vous ignorez peut-être sur Bilal Hassani, le candidat français

  • A
  • A
Bilal Hassani défendra les chances de la France lors de la finale de l'Eurovision, le 18 mai à Tel-Aviv.
Bilal Hassani défendra les chances de la France lors de la finale de l'Eurovision, le 18 mai à Tel-Aviv. © Valery HACHE / AFP
Partagez sur :
Samedi, Bilal Hassani défendra fièrement les couleurs de la France au concours de l'Eurovision. L'occasion d'apprendre à mieux connaître l'artiste de 19 ans.

Depuis quelques mois, la notoriété de Bilal Hassani a largement dépassé les frontières de YouTube, où le jeune homme a bâti pendant des années une solide communauté de fans. Le 26 janvier, tout juste âgé de 19 ans, c'est lui qui a été choisi pour représenter France au grand concours de l'Eurovision, avec sa chanson Roi, le 18 mai à Tel-Aviv.

Un rêve pour l'artiste à la personnalité marquée, au style affirmé et aux influences pop, diva et r'n'b. Bilal Hassani compte bien voir sa carrière dépasser le simple cadre de l'Eurovision, et profiter de ce tremplin pour se faire connaître.  Si vous souhaitez mieux le découvrir avant le grand soir, samedi, voici cinq choses que vous ne saviez peut-être pas sur le candidat français.

Il est accro à l'Eurovision depuis qu'il est enfant

Dès son plus jeune âge, Bilal Hassani ne rêve que d'une chose : participer au concours de l'Eurovision. Et surtout, il avait la conviction profonde qu'il y parviendrait, tôt ou tard. "Quand j'étais petit, je pensais vraiment que ça allait arriver", assurait-il sur Europe 1 en mai. "L'Eurovision, ce n'est pas ringard, c'est hyper stylé ! Je suis un énormissime fan depuis tout petit. Je regarde tous les ans depuis 2009. Et je suis fan depuis 2012, quand Loreen a gagné avec la Suède", poursuivait-il auprès du Parisien

Sa passion pour le concours européen est telle que pour sa première apparition télévisuelle, à 15 ans, lors de l'émission The Voice Kids, Bilal Hassani a choisi de reprendre Rise Like a Phoenix, chanson qui a permis à Conchita Wurst de remporter l'Eurovision de 2014.

Autre lien fort avec l'Eurovision : sa proximité avec le groupe Monsieur Madame, qui représentait la France l'an dernier à ce même concours. C'est avec eux qu'a été coécrit le titre Roi. Par ailleurs, la chanteuse du groupe sera choriste lors de la prestation de Bilal Hassani le 18 mai.

Il donne des noms à ses perruques

Bilal Hassani est désormais indissociable de ses perruques, éléments constitutifs forts de son look de diva. Ses "wigs" (perruques en anglais) sont "ses bébés", ses "girls", il les chérie plus que tout. Chacune d'elle a d'ailleurs un nom : Paris, Gina, Stormi, Tweet, Tel Aviv…

Interrogé à ce sujet par Tecnikart, Bilal expliquait que le déclic s'était opéré lors du concert de l'une de ses idoles. "À la base, voilà comment c'est venu : je devais aller à un concert de Lady Gaga. Alors j'ai commandé une perruque sur Ali Express, toute blonde et synthétique, qui m'arrivait en dessous des fesses." "Je me rappellerai toute ma vie du jour où le colis est arrivé chez moi, je l'ai tout de suite enfilée sur ma tête. Je n'avais jamais ressenti autant de joie, jamais aussi fort ! En même temps, extrêmement vulnérable, car j'étais clairement en train d'exprimer quelque chose que j'avais enfoui toute ma vie. Ce fut comme une libération. C'était thérapeutique."

Avant d'être connu comme aujourd'hui, Bilal prenait plaisir à se rendre en soirée coiffé de ses perruques. Aujourd'hui, à cause des 'haters' qui le harcèlent sur les réseaux sociaux notamment, il ne le fait plus. "C'est trop bête et nul", confiait-il dans une vidéo sur sa chaîne.

Pour l'Eurovision, le jeune homme portera évidemment une perruque spéciale et inédite.

Il a passé beaucoup de temps en Asie et parle couramment anglais

Les parents de Bilal Hassani sont séparés depuis que le garçon a 4 ans. Son père vit à Singapour et au Vietnam. C'est là que le jeune homme a passé nombre de ses vacances d'été. L'Asie a donc été une véritable source d'inspiration pour l'artiste. Par ailleurs, c'est aussi grâce à sa belle-mère, qui ne parle qu'anglais, que Bilal est devenu bilingue. Avant d'embrasser à plein temps une carrière de chanteur et de Youtubeur, il suivait d'ailleurs une licence d'anglais à la Sorbonne, à Paris. Aujourd'hui, il utilise très régulièrement l'anglais dans ses expressions.

Il a été adoubé par Marlène Schiappa, Michel Drucker… et Janet Jackson

La notoriété de Bilal Hassani a pris un tournant international avant même sa candidature à l'Eurovision. Et pour cela, il peut remercier… Janet Jackson ! Le chanteur lui a visiblement tapé dans l'œil avec sa reprise du titre Made for now. Sur Twitter, la star américaine a partagé sa vidéo et lui a adressé ce message : "J'ADORE la dance-playlist de Bilal Hassani avec Made for now. Bisous."

Autre soutien, plus franco-français cette fois : celui de Michel Drucker. Invité sur le plateau de Vivement Dimanche, le 21 avril, l'animateur lui a glissé ces quelques mots d'encouragement : "Tu sais, quel que soit le résultat de l'Eurovision, tu as déjà gagné. Tu t'es fait connaître, ta chanson est un succès, tu as réalisé ton rêve, il ne faut pas que tu fasses une fixette sur ton classement à l'Eurovision. La plupart de ceux qui ont fait une grande carrière n'ont pas gagné l'Eurovision !"

Le chanteur s'est aussi fait connaître auprès des politiques. Victime d'insultes et de menaces quotidiennes sur les réseaux sociaux, Bilal Hassani a rencontré le 4 avril dernier Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, pour évoquer la lutte contre les discriminations et le cyberharcèlement. "Elle a souhaité me rencontrer de manière informelle pour échanger sur la question du cyberharcèlement. Elle pensait que je pouvais avoir des idées pour endiguer ce fléau. Malheureusement, je ne suis pas politicien, je me contente de divertir et de subir", a expliqué le chanteur.

Mais c'est sans doute de la Première dame que Bilal aurait le plus apprécié les compliments. À Libération, il a confié : "Brigitte Macron, c'est ma queen, je l'aime trop. C'est une légende, c'est un style, elle s'habille trop bien."

Bientôt la star d'un documentaire

La veille de sa grande finale à Tel-Aviv, Bilal Hassani sera déjà sur notre petit écran. Le 17 mai sera diffusé à 21 heures sur France 4 Bilal Hassani, le rêve d'une vie, un reportage réalisé par Camille Barbé sur le parcours du chanteur. "Bilal incarne la jeunesse, il incarne son temps", annonce le communiqué de France Télévisions.

"Ancré dans sa génération, il maîtrise les codes de la modernité et a su en tirer parti pour se propulser sur le devant de la scène (…). Entre sa campagne européenne pour faire connaître sa chanson Roi et l'enregistrement de son nouvel album, les épreuves qu'il a dû traverser et les joies qu'il a vécues durant cette période intense, le film met en lumière la personnalité hors norme d'un artiste complet qui a su se battre pour faire accepter sa différence et rendre réel son rêve d'Eurovision."