Tous Anti-Covid : quels changements pour la nouvelle version de StopCovid ?

, modifié à
  • A
  • A
Tous Anti Covid 1:12
StopCovid change de nom pour devenir Tous Anti-Covid, avec quelques fonctionnalités supplémentaires. © Capture d'écran
Partagez sur :
Reconnaissant que StopCovid "n'a pas marché", Emmanuel Macron avait annoncé une nouvelle version de l'application de traçage du coronavirus, appelée cette fois Tous Anti-Covid. Disponible depuis jeudi, cette mise à jour inclut de nouvelles fonctionnalités pour tenter de convaincre les Français d'enfin la télécharger.

Adieu StopCovid, bonjour Tous Anti-Covid ! Comme annoncé par Emmanuel Macron le 14 octobre, l’application gouvernementale de traçage du coronavirus a changé de nom jeudi. Un lifting pour faire oublier le fiasco de son lancement (seulement 2,6 millions de téléchargements depuis juin) et surtout pour essayer de se rendre un peu plus utile. Car au-delà du nom, l’application intègre de nouvelles fonctionnalités pour tenter de convaincre les Français de l'adopter. Elle se veut plus interactive et plus complète que son aînée.

Un bug dès le lancement

Dans la foulée de la présentation de Tous Anti-Covid lors du point sanitaire du gouvernement, l'application a connu un bug. Pour beaucoup de monde, il a été impossible d'activer le traçage par bluetooth pendant plusieurs heures. La faute, selon Cédric O, a de "très (trop) nombreuses tentatives d’activation simultanées". Tard dans la soirée, le problème a été résolu. Reste que ce n'était pas vraiment le lancement espéré par le gouvernement.

Nouveau nom, nouvelles fonctions

Une précision d'emblée : Tous Anti-Covid n'est pas une nouvelle application, simplement une mise à jour de StopCovid. Pour en bénéficier, il faut la télécharger dans la boutique d'applications de votre téléphone. Hormis le nom, et un nouveau logo, pas ou peu de changements visuels. Le bouton d'activation s'affiche en grand à l'ouverture. La détection d'autres utilisateurs se fait encore via le bluetooth et les personnes munies d'un test positif au Covid peuvent le renseigner en entrant un code. C'est une fois la mise à jour effectuée que vous avez accès aux nouvelles fonctionnalités de l'application.

600 x 300

À la demande du gouvernement, les développeurs ont conçu cette version 2.0 pour qu'elle soit "plus interactive", pas juste un outil qu’on active et qu’on oublie. En effet, avant aujourd’hui, on devait activer l’application une fois puis la laisser tourner en arrière-plan en permanence. Ce qui causait deux problèmes : on a tendance à oublier que l’application est en marche et cela use la batterie. Un tel usage est toujours possible. Mais les autorités sanitaires incitent désormais plutôt à activer soi-même manuellement Tous Anti-Covid avant d’entrer dans lieu bondé, comme les transports en commun, un centre commercial, son entreprise, etc.

Suivi de situation et possibilité de télécharger l'attestation

Autre ajout : l'application intègre à présent un certain nombre d'informations sur la situation sanitaire, afin que chacun puisse suivre précisément l'évolution de la propagation du coronavirus. Plusieurs indicateurs sont regroupés ici : nombre de nouveaux cas quotidiens, indice de reproduction du virus, taux d'incidence, taux de positivité et taux d'occupation des lits en réanimation. Il s'agit uniquement d'informations nationales mais une échelle locale est "à l'étude pour les prochaines semaines", fait savoir l'Inria, maître d'œuvre de l'application. On retrouve également les restrictions en vigueur en France selon les seuils d'alerte ainsi qu'un lien vers l’attestation dérogatoire de déplacement pour les zones concernées par le couvre-feu.

Dans  l'onglet "Ma Santé", vous pouvez savoir si vous avez été en contact avec une personne atteinte du Covid-19 qui se serait déclarée comme telle dans l'application. La page MesConseilsCovid fournit, elle, des recommandations personnalisées en cas de doute sur les symptômes du virus ou sur la procédure à suivre en cas de contact. Enfin, Tous Anti-Covid renvoie vers DépistageCovid, une "carte des centres de dépistages actualisée et avec des informations sur les temps d’attentes remontées par les utilisateurs". 

Des renoncements et un effort de transparence

En revanche, plusieurs pistes ont été abandonnées, faute de temps pour les développer. A priori, pas de QR Code à scanner à l’entrée des restaurants pour s’enregistrer. Pas non plus de prise de rendez-vous pour un test directement dans l’application. On note malgré tout un effort de transparence puisque le nombre d'utilisateurs total de l'application est désormais indiqué publiquement à tout le monde. En l'occurrence, 2,79 millions de personnes ont téléchargé et activé StopCovid, devenue donc Tous Anti-Covid.

Le principe fondamental de l'application, lui, reste le même : l'utilisation est basée sur le volontariat, conformément aux recommandations formulées par la Cnil au printemps. Sans contrainte, il faudra donc à nouveau convaincre les Français de son intérêt. "Il y a un effort de pédagogie à faire", reconnaît-on à Bercy. Et le défi est grand : avec seulement 2,6 millions d'utilisateurs, dont une grosse partie inactifs, l'application française souffre de la comparaison avec ses voisines allemandes et britanniques. Cette fois, le gouvernement pourra compter sur le soutien d'éminents épidémiologistes, qui vont appeler les Français à télécharger Tous Anti-Covid.