Spliiit, la solution pour partager ses abonnements Netflix, Spotify, beIN Sports…

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors qu'il faut désormais s'abonner pour tous les services de divertissement, des Français ont lancé Spliiit, une plateforme pour partager facilement son compte avec des amis ou des inconnus.

Nous sommes entrés dans l'ère de l'abonnement. Aujourd'hui, le moindre service de divertissement fait l'objet d'un abonnement mensuel payant, du cinéma au sport en passant par la musique et les jeux vidéo. Dix euros pour Spotify, douze euros pour Netflix, quinze euros pour beIN Sports, neuf euros pour jouer en ligne sur sa Playstation… Tout cela finit par coûter cher. Résultat, près d'un internaute sur trois utilise les codes d’un abonnement partagé, selon une récente étude d'Hadopi.

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

70 abonnements à partager

Et ça, des petits malins l’ont bien compris, des Français, en l’occurrence. Ils ont créé Spliiit, un site qui se définit comme "le co-voiturage de l’abonnement". La plateforme fonctionne comme une cagnotte Leetchi. Vous indiquez le type d’abonnement que vous voulez partager, vous invitez des personnes et elles payent leur part. Sauf qu’au lieu de donner une fois, elles sont prélevées tous les mois. Et vous retirez votre dû quand vous le voulez. Au passage, Spliiit prend une commission de 4%. Tout le monde en profite et tout le monde fait des économies.

Spliiit propose quelque 70 abonnements à partager. Il y a évidemment Netflix, le service le plus partagé. Mais aussi OCS, myCanal, Amazon Prime pour la vidéo. Spotify, Deezer, Apple pour la musique. RMC Sport et beIN Sports pour le foot. Le Playstation Plus, Xbox Live et Nintendo Online pour jouer aux jeux vidéo en ligne. Mais c’est aussi valable pour des activités "réelles" qui peuvent se faire via un abonnement : cinéma, musées, salle de sport, journaux, box livrées à domicile, etc.

Capture 2

Flou juridique

Ni légal ni illégal, Spliiit évolue dans une zone grise réglementaire. La plupart des services de streaming autorisent le partage de compte. À l'origine, c’était pensé pour en faire profiter sa famille. Mais très vite, les gens ont partagé leur abonnement avec des amis et même des inconnus. Ça agace un peu les plateformes qui perdent de l’agent dans l’affaire. Mais elles ne peuvent pas vraiment contrôler l’accès au compte. Spotify a essayé en imposant une géolocalisation, afin de garder l’abonnement au sein d’un même foyer. Mais il s’est pris une volée de bois vert et a fait marche arrière.

Netflix précise bien que le partage doit se faire au sein du foyer (et Spliiit le rappelle) mais aucun blocage technique n'a été mis en place. De fait, la seule limite au partage d’abonnement, c’est en général le nombre de personnes avec qui vous pouvez partager un compte. Par exemple, sur Netflix, c’est cinq. En revanche, les abonnements pour le cinéma ou les musées, qui reposent sur des critères d'âge ou de revenus, partager sa carte personnelle est à ses risques et périls : en cas de contrôle, vous pouvez être sanctionné.