Plusieurs sites internet français affichent des messages de propagande islamiste après une cyberattaque

, modifié à
  • A
  • A
Informatique internet cyberattaque
Les autorités ont mis en garde contre une vague de cyberattaques visant des sites internet français. Photo d'illustration. © SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :
De nombreuses structures françaises ont été victimes de cyberattaques et de spamming, dimanche. Cette vague d'attaques en défiguration intervient alors que des appels au boycott affluent contre la France, notamment depuis la Turquie, dans un contexte diplomatique très tendu.

Une cyberattaque de grande ampleur touche depuis dimanche de nombreux sites internet français. C’est le gouvernement lui-même qui l’a annoncé, via le compte Twitter "Cybervictimes" : "Vague de #cyberattaques en #défiguration en cours ciblant de nombreux sites internet Français." En langage Web, il s'agit d'une tentative de modifier l'apparence des pages.

Des messages tels que "Victoire pour Mohammed, victoire pour l'Islam et Mort à la France" et un montage représentant Emmanuel Macron grimé en cochon étaient affichés à la place de la page d'accueil de sites d'associations de retraités, de commerces ou de petites mairies. D'autres sites affichaient en lettres vertes le message "Opération lancée par des hackers musulmans contre la France pour avoir insulté le prophète Mahomet et profané publiquement l'Islam".

Des messages haineux automatiques 

Au moins plusieurs dizaines de sites, pour la plupart peu connu du grand public, ont été hackés. Cela concerne par exemple le site du Centre technique régional pour la déficience visuelle, sur lequel une photo d'Emmanuel Macron grimé en cochon a été publié.

Certaines structures beaucoup plus connues sont également victimes, comme TF1, sur Facebook, où des messages haineux à l’encontre de la France et de la politique du président de la République ont été publiés. Ce sont des messages violents, mais qui semblent générés par des automates, des "bots".

Brigitte Macron extrêmement discutée

On sait pour l'instant peu de choses sur ces hackers qui se présentent comme des musulmans bangladais. Ces piratages arrivent quelques heures après des tweets du président Macron en arabe, semant le doute sur un possible piratage de son compte.

Emmanuel et Brigitte Macron sont directement visés par ces attaques sur les réseaux sociaux. La première dame, si elle n’est pas victime d’un piratage, était très discutée la nuit dernière sur les réseaux sociaux après la vidéo d’un YouTubeur du Moyen-Orient qui la compare à un chien. Ces attaques arrivent dans un climat diplomatique tendu entre la France et la Turquie.

Europe 1
Par Paul Lahcene