On a testé la Withings Move, la montre connectée qui vous veut du bien

  • A
  • A
Withings Move
La Withings Move se révèle très légère et très discrète au poignet. © Clément Lesaffre / Europe 1
Partagez sur :
Fabriquée à la main en France, la Withings Move veut se faire une place sur nos poignets en misant sur des services de santé et d’activité physique.
TEST

Vous trouvez l’Apple Watch trop intrusive ? Vous n'êtes pas intéressé par les bracelets dédiés au sport ? Ne renoncez pas trop vite aux montres connectées. Il existe des modèles conçus pour être portés au quotidien. Ainsi va de la Move, du Français Withings. Fabriquée à la main dans un petit atelier à Issy-les-Moulineaux, cette montre connectée se distingue par son design pop et ses fonctionnalités tournées vers la santé et le sport. Nous l'avons portée au poignet pendant trois semaines, voici nos impressions.

La Move existe en deux versions : design fixe à 69,95 euros (cinq modèles prédéfinis) ou design personnalisable à 79,95 euros. Les caractéristiques techniques des deux modèles sont identiques mais c’est du second que nous parlerons ici puisque c’est celui que nous avons testé.

Une montre aussi discrète que simple à utiliser

Visuellement, la Withings Move est une montre tout ce qu’il y a de plus classique : un cadran à aiguilles en laiton, agrémenté d’une aiguille pour suivre l’activité physique. Quand nous expliquons à nos collègues et amis qu’il s’agit d’une montre connectée, ils sont bien souvent surpris. Avec son design passe-partout, la Move est avant tout une montre. La preuve : elle est fabriquée en France par des horlogères, dans un atelier tout ce qu'il y a de plus classique.

IMG_20190405_105351

Mais la Move est bien une montre connectée et ne fait donc pas que donner l’heure. Sous le cadran se cache un monde de technologies miniaturisées qui servent un double objectif : suivre votre activité physique au pas près et surveiller votre santé. La montre s’occupe de récupérer les données, transmises ensuite par Bluetooth à l’application Health Mate, à télécharger gratuitement sur son téléphone. Après avoir suivi les étapes de configuration, la prise en main est très intuitive. Côté autonomie, la Move présente l’avantage de fonctionner avec une pile. Pas besoin de la recharger donc, et Withings assure que la pile incluse peut durer 18 mois.

Un coach sportif au poignet

La fonctionnalité première de la Move est le compteur de pas. Plus besoin d’avoir son téléphone en permanence sur soi, la montre suffit à compter la distance parcourue à pied chaque jour. Très pratique, d’autant plus qu’il est possible de se fixer un objectif de pas quotidien. Selon qu’on l’atteint ou non, l’application nous envoie des messages de motivation ou de félicitations. Seul bémol : la précision. La montre est capable de distinguer une séance de marche active d’une simple promenade mais le décompte des pas est parfois approximatif (il nous est arrivé d’obtenir un résultat différent avec le compteur de l’iPhone).

Untitled design (2)

Très légère, la Move est également l’alliée parfaite des sportifs amateurs. Elle peut reconnaître une trentaine d’activités sportives et adapter la captation des données (pas et calories brûlées) en fonction de chacune : une heure de tennis n‘entraîne pas la même dépense d’énergie qu’une heure de golf. La Move détecte elle-même certaines séances de sport, du football dans notre cas, mais il est aussi possible de lancer soi-même la session en appuyant trois secondes sur le bouton puis en indiquant a posteriori sur l’application quel sport vous avez pratiqué. Étanche jusqu’à 50 mètres, elle peut être utilisée lors de séances de natation, pour faire du surf ou de la planche à voile.

Analyser son sommeil pour vivre mieux

En plus de suivre l’activité physique, la Move possède une autre fonctionnalité intéressante pour surveiller sa santé : l’analyse du sommeil. Grâce à ses capteurs, elle détecte quand vous vous endormez, la profondeur de vos cycles de sommeil et votre réveil. Chaque nuit, l’application tire un bilan, noté sur 100,  basé sur quatre critères : durée, profondeur, régularité et interruptions. Cette fonctionnalité est d’autant plus utile que la Move ne gêne absolument pas pour dormir. Seul bémol : si vous traînez au lit avant de vous lever, la montre considère parfois que vous êtes encore en phase de sommeil, ce qui fausse les données.

Untitled design

L’application Health Mate se sert par ailleurs des données fournies par la Move pour proposer des programmes afin d’apprendre à méditer, de tonifier son corps ou encore d’améliorer la qualité de son sommeil. Elle permet aussi de mesurer son rythme cardiaque en apposant son doigt contre la caméra de son téléphone. Rapide et pratique mais la mesure n’est pas très précise. À noter que Withings va sortir une version ECG (électrocardiogramme) de sa Move, avec trois électrodes placées directement sur la montre.

Un design plutôt "cheap"

Le design est l’un des arguments de vente de la Move puisque la montre est personnalisable selon ses goûts. Il est possible de choisir son cadran (3 types, 13 couleurs), son boîtier (5 couleurs), son aiguille "tracker" (10 couleurs) et son bracelet (9 couleurs). Au total, cela représente plus de 5.800 versions différentes d’une même montre. Un vaste choix appréciable qui permet de trouver la montre la plus adaptée à son style.

En revanche, c’est bien dans le design et les matériaux que le prix de la Move se fait sentir. Nous avons opté pour un modèle sobre (bleu, blanc et une touche de rouge pour le tracker). Mais au bout de deux semaines, l’aspect "cheap" nous déçoit un peu. Le boîtier en plastique blanc fait justement trop… plastique, le bracelet en silicone bleu prend la poussière (on passe son temps à souffler dessus !) et le boîtier en verre qui protège le cadran est déjà rayé (les traces se voient à l’œil nu).

Withings Move 2

De fait, à l’image d’une Swatch ou d’une Ice Watch, nous vous conseillons, si la Move vous tente, d’opter pour un modèle fantaisie. Le cadran avec motifs ("Terrazzo") est une vraie réussite et s’accorde très bien avec un bracelet de couleur vive (bordeaux, jaune, orange…). Avec l’été qui arrive, c’est l’occasion de s’acheter à un prix raisonnable une montre "pop", qui plus est connectée. En revanche, on regrette quand même l’absence d’autres matériaux pour les éléments personnalisables de la montre (cuir pour le bracelet, métal pour le boîtier) qui auraient pu la rendre "portable" dans n’importe quel cadre.

Notre avis : un excellent compromis fonctionnalités/prix

Une fois passé le design un peu décevant, la Move a de nombreux atouts pour séduire un large public : son prix (de 70 à 80 euros), sa légèreté au poignet, sa simplicité de fonctionnement, ses fonctionnalités limitées à l’essentiel mais toutes très pratiques. Nous la recommandons à tous ceux qui ne veulent pas d’une montre avec écran à leur poignet et cherchent à suivre facilement leur activité physique au quotidien.