Huawei, Xiaomi, OnePlus, Oppo… Les smartphones chinois passent à la vitesse supérieure

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans le sillage de Huawei, les fabricants chinois de téléphones ont rattrapé leur retard technologique sur Samsung et Apple, au point de les concurrencer ponctuellement.

Le printemps des téléphones sera chinois ou ne sera pas. Depuis quelques semaines, les fabricants chinois de smartphones, longtemps peu considérés, dévoilent leurs nouveaux appareils en grande pompe. On connaît bien Huawei désormais mais derrière, des marques plus confidentielles commencent à faire leur trou : OnePlus, Xiaomi, Oppo, Honor, etc. Elle ne se contentent plus de vendre des téléphones à prix cassés et misent sur des innovations étonnantes pour rattraper les fabricants historiques.

Rattrapage technologique fulgurant

Pendant longtemps, les smartphones chinois ont été dévalués, à juste titre, pour leur qualité bien inférieure à celle des marques historiques. Leur prix peu élevé correspondait réellement à des composants moins puissants, des matériaux plus cheap, des fonctionnalités plus restreintes… Mais ce n’est plus aussi vrai aujourd’hui. La donne a changé avec la montée en gamme de Huawei. En quelques années, la marque de Shenzhen a connu une ascension fulgurante, au point de faire de l'ombre à Apple et de devenir LA référence en matière de photo sur téléphone. Et Huawei a entraîné les autres marques chinoises dans son sillage.

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Certes, si on s’arrête aux seules caractéristiques techniques, la plupart des smartphones chinois - Huawei mis à part donc -, restent moins séduisants que ceux de Samsung et Apple. Mais, alors que ces deux mastodontes se contentent d'améliorer leurs modèles phares chaque année, les marques chinoises, elles, misent sur des innovations plus visibles. Ainsi va, par exemple, de la caméra avant repliable du Oppo Reno, cachée dans la tranche du téléphone, en haut, et qui ne sort que quand on veut prendre une photo. On peut également citer l’écran du OnePlus 7 Pro, qui devrait offrir, grâce à une fréquence d'affichage de 90 Hz une fluidité jamais vue sur un téléphone grand public (la norme est plutôt de 60 Hz, seuls les smartphones de "gaming" vont au-delà actuellement).

Un rapport qualité-prix intéressant

Résultat, en peu de temps, Xiaomi, Oppo et OnePlus ont non seulement rattrapé une grande partie de leur retard technologique (sur l'autonomie, la photo, la qualité des écrans…) mais ont également proposé des innovations inédites. Le tout en augmentant assez peu leurs prix. Si on se focalise sur le rapport qualité-prix, certains smartphones chinois deviennent donc aussi, voire plus intéressants à l’achat qu'un iPhone ou un Galaxy S. 

À part Huawei, qui vend désormais ses téléphones à peine moins cher que ceux de Samsung et Apple, tous sont très abordables : 200 euros pour le Redmi Note 7, entre 370 et 500 euros pour le Mi 9 de Xiaomi, 500 euros pour le Oppo Reno, autour de 600 euros pour le Honor View 20 et 600 à 800 euros pour les derniers téléphones de OnePlus. On est loin des smartphones haut-de-gamme vendus désormais plus de 1.000 euros.

OnePlus-6T

© Le OnePlus 6T, élu meilleur smartphone du marché par Business Insider.

Cette montée en puissance de la Chine se retrouve dans le classement des meilleurs smartphones actuellement disponibles à la vente, établi par Business Insider, site d’information économique américain très respecté. Il fait la part belle aux fonctionnalités et, logiquement, on ne retrouve que deux smartphones chinois parmi les vingt cités. Sauf que, l’un des deux est… premier de la liste : c’est le OnePlus 6T, l’actuelle tête d’affiche de la marque, vendu 560 euros.

La Chine vise le sommet

Dire que les marques chinoises pourraient concurrencer les leaders historiques du marché des smartphones serait encore exagéré. Seul Huawei, unique fabricant chinois réellement mondialisé, joue aujourd'hui dans la cour des grands (14,6% de parts de marché en 2018, contre 14,8% pour Apple). Les autres grappillent les pourcentages restants, notamment Xiaomi (8,7%) et Oppo (8%) qui sont parmi les meilleurs vendeurs en Chine. Les autres, OnePlus en tête, s'installent de plus en plus fermement en Europe.

Samsung reste le leader incontesté, avec un smartphone sur cinq vendu dans le monde, mais, depuis quelques jours, il y a un gros hic nommé Galaxy Fold. Le tout premier téléphone pliable devait sortir début mai en France mais il a été repoussé indéfiniment à cause de bugs d’écran. Ce n’est pas bon pour Samsung, d’autant plus que l’autre marque qui a un téléphone pliable dans ses cartons, c’est… Huawei. 

 

Quant à Apple, les ventes d’iPhone stagnent depuis quelques mois. Résultat, la marque à la pomme vient de se faire chiper la place de deuxième vendeur de téléphones au monde par… Huawei, encore eux ! La marque de Shenzhen ne cache d'ailleurs pas son ambition de venir numéro un mondial d'ici quelques années. Et derrière, il y a une meute de prétendants chinois qui rêvent de se partager un peu plus que les miettes.

Les + lus