Huawei : Macron juge "pas approprié" de "lancer maintenant une guerre technologique" ou commerciale

, modifié à
  • A
  • A
Le président Emmanuel Macron s'est exprimé alors qu'il visitait le salon Vivatech, à Paris, jeudi 16 mai.
Le président Emmanuel Macron s'est exprimé alors qu'il visitait le salon Vivatech, à Paris, jeudi 16 mai. © Michel Euler / POOL / AFP
Partagez sur :
"Lancer maintenant une guerre technologique" ou commerciale "n'est pas approprié", a déclaré jeudi le président Emmanuel Macron au sujet des tensions entre Washington et Pékin autour de Huawei. 

Le président français Emmanuel Macron a jugé jeudi "pas approprié" de "lancer maintenant une guerre technologique ou une guerre commerciale vis-à-vis de quelque pays que ce soit", interrogé sur les tensions entre Washington et Pékin sur la 5G et l'équipementier chinois Huawei. Pour lui, "ce n'est pas le meilleur moyen" de défendre la sécurité nationale d'un pays ni de faire "baisser les tensions". "Notre perspective n'est pas de bloquer Huawei ou toute autre entreprise mais de préserver notre sécurité nationale et la souveraineté européenne", a souligné Emmanuel Macron, qui s'exprimait en anglais, au salon VivaTech à Paris.

"Nous croyons à la coopération et au multilatéralisme"

Il a souligné que "la France et l'Europe sont pragmatiques et réalistes". "Nous voulons développer l'emploi, les affaires, l'innovation. Nous croyons à la coopération et au multilatéralisme". "En même temps, pour la 5G, nous faisons très attention à l'accès aux technologies cœur de réseau pour préserver notre sécurité nationale", a-t-il assuré. 

En pleines tensions commerciales avec Pékin, le président américain Donald Trump a interdit mercredi aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure "d'urgence nationale" ciblant d'abord la Chine et le géant chinois des télécoms Huawei, depuis longtemps dans le collimateur des autorités américaines. Pékin a rétorqué et mis jeudi Washington en garde contre "une atteinte" aux relations commerciales.