Faut-il avoir peur de TikTok, l'appli accusée d'être à la solde du gouvernement chinois ?

  • A
  • A
TikTok compte plus de 800 millions d'utilisateurs actifs dans le monde.
TikTok compte plus de 800 millions d'utilisateurs actifs dans le monde. © AFP
Partagez sur :
Avec 800 millions d'utilisateurs, TikTok est une des applications les plus populaires au monde. Mais Donald Trump veut la bannir des États-Unis, au motif que, selon lui, les données des utilisateurs seraient transférées au Parti communiste de Chine, pays d'origine de TikTok. Pour autant, rien n'indique que ce soit le cas.
INTERVIEW

C'est la nouvelle marotte de Donald Trump : TikTok, réseau social chinois très populaire (800 millions d'utilisateurs) est en passe d'être banni aux États-Unis. Le président américain l'accuse de fournir des données aux services de renseignement chinois. Selon Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, TikTok "envoie directement des données (sur ses utilisateurs) au Parti communiste chinois", y compris "leur adresse, leur numéro de téléphone, leurs amis, leurs contacts". Alors, faut-il avoir peur de TikTok ? "Pas plus qu'il ne faut avoir peur de Facebook, Twitter, Snapchat et les autres réseaux sociaux", estime Baptiste Robert, chercheur en cybersécurité, interrogé par Europe 1.

En plein tempête géopolitique et technologique mondiale, Baptiste Robert a décortiqué le code de l'application, travail qu'il a rendu public dans un billet de blog. "TikTok, comme beaucoup d’applications mobile, pioche des données liées à votre appareil : langue paramétrée, version de votre système d'exploitation, connexion au wifi, etc. C'est très commun. Il n'y a rien d'inhabituel dans le fonctionnement de TikTok à ce niveau-là", assure le chercheur en cybersécurité.

Pas de données stockées en Chine

L'application aspire donc de nombreuses données personnelles. Mais où les stocke-t-elle ? Pas en Chine, affirme Baptiste Robert, confirmant la ligne de défense de TikTok, qui martèle n'avoir "aucune activité opérationnelle" dans ce pays. "C'est une application tentaculaire, avec des centaines de millions d'utilisateurs. Pour fournir les contenus à tout le monde, il faut des infrastructures conséquentes. En réalité, si vous êtes un utilisateur français, et que vous postez une vidéo sur TikTok, les données sont envoyées sur un serveurs français", explique l'expert.

En revanche, un doute n'est pas encore levé. "Est-ce que ces données stockées sur le serveur français sont retransférées par la suite sur un autre serveurs caché, par exemple en Chine ? Impossible de répondre", avoue Baptiste Robert. Peut-être que les équipes de Microsoft seront en capacité d'en apprendre plus. Le géant américain, candidat au rachat de la branche américaine de TikTok, va soumettre l'application à "une évaluation complète de la sécurité". Les négociations, si elles aboutissent, pourraient éviter le bannissement des États-Unis souhaité par Donald Trump. La date butoir a été fixée au 15 septembre.