Donald Trump annonce qu'il va interdire TikTok aux Etats-Unis

, modifié à
  • A
  • A
Le réseau social TikTok est dans le viseur de Donald Trump 1:32
Le réseau social TikTok est dans le viseur de Donald Trump © Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
Le président Donald Trump a annoncé qu'il allait interdire aux Etats-Unis le réseau social TikTok, soupçonné par Washington de pouvoir être utilisé par le renseignement chinois. À quelques semaines des élections présidentielles outre-Atlantique, des élus craignent que TikTok ne soit utilisée pour interférer dans le scrutin.

"En ce qui concerne TikTok, nous l'interdisons aux États-Unis", a déclaré Donald Trump à des journalistes à bord de l'avion présidentiel Air Force One. Il a ajouté qu'il agirait dès ce samedi. TikTok, un réseau social qui permet de partager de courtes vidéos, compte près d'un milliard d'utilisateurs dans le monde et est très populaire auprès des adolescents et des jeunes. Sauf que ce réseau social appartient au groupe chinois ByteDance, et faisait l'objet d'une enquête du CFIUS, l'agence américaine chargée de s'assurer que les investissements étrangers ne présentent pas de risque pour la sécurité nationale.

Un réseau social appartenant à un groupe chinois...

Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor, avait fait savoir mercredi qu'il ferait une "recommandation" sur TikTok à la Maison Blanche cette semaine. TikTok a souvent dû se défendre de ses liens avec la Chine, où ByteDance possède une application similaire, sous un autre nom. Elle a toujours nié partager des données avec les autorités chinoises et assuré ne pas avoir l'intention d'accepter de requêtes en ce sens.

... qui fait peur à des élus américains

Mais à quelques semaines des élections présidentielles outre-Atlantique, des élus craignent que TikTok ne soit utilisée pour interférer dans le scrutin. Dans une lettre dévoilée cette semaine, un groupe de sénateurs républicains de premier plan dont l'élu de Floride Marco Rubio et son collègue de l'Arkansas Tom Cotton ont demandé à l'administration de se pencher sur le phénomène, rapporte l'agence de presse Reuters. Ils accusent TikTok de censurer certains contenus et redoutent que le Parti communiste chinois se serve de son contrôle sur l'application "pour déformer ou manipuler les discours politiques afin de semer la discorde parmi les Américains et d'obtenir le résultat électoral qu'il escompte".

Le mois dernier, des utilisateurs de TikTok ont déclaré avoir en partie "saboté" le meeting de Donald Trump de Tulsa, qui devait symboliser la relance de la campagne du président sortant mais n'avait pas attiré les foules attendues. Ils se sont mobilisés pour s'inscrire en ligne, bloquant une partie des places sans avoir jamais eu l'intention de s'y rendre.