VIDÉO - Nigeria-France : un penalty tiré deux fois après recours à la VAR

, modifié à
  • A
  • A
La gardienne nigériane a reçu un carton jaune pour s'être mal placée sur sa ligne.
La gardienne nigériane a reçu un carton jaune pour s'être mal placée sur sa ligne. © AFP
Partagez sur :
Après une faute sur Viviane Asseyi, Wendie Renard a manqué un penalty face au Nigeria, lundi soir… Avant que l'arbitre ne le fasse retirer, jugeant la gardienne mal placée. 
VIDÉO

Drôle de but pour les Françaises, lundi soir, lors de leur troisième match de Coupe du monde. Alors qu'elles ne trouvaient pas la faille face aux Nigérianes dans une rencontre brouillonne, les Bleues ont bénéficié d'un penalty après une faute sur Viviane Asseyi, à la 73e minute, un penalty accordé après arbitrage vidéo et transformé en deux fois, avec un nouveau recours à la VAR !

Wendie Renard a d'abord trouvé le poteau

Wendie Renard a d'abord trouvé le poteau, échouant à donner de l'air à des Françaises tenues en échec par la 38ème nation mondiale au classement Fifa. Mais la séquence, qui ne manquera pas de faire parler, ne s'est pas arrêtée pas là…

L'arbitre hondurienne, Melissa Borjas, a en effet eu recours à l'arbitrage vidéo, reprochant à la gardienne d'avoir quitté sa ligne trop tôt sur la première tentative de la Lyonnaise. Le penalty a donc été tiré à nouveau, après plusieurs minutes de confusion et un carton jaune attribué à la gardienne. La deuxième fois a été la bonne pour Wendie Renard, qui a marqué le seul but de la rencontre face à des Nigérianes dépitées. 

Une décision similaire déjà rendue

À noter que ce n'est pas la première fois qu'un arbitre prend ce type de décision depuis le début de la compétition : un penalty a déjà été tiré deux fois pour le même motif lors du match entre l'Italie et la Jamaïque, il y a quelques jours. Après ce succès acquis avec l'aide de la vidéo, les Françaises terminent premières de leur groupe et disputeront leur huitième de finale dimanche soir.