LE FILM DU MATCH - Revivez le difficile succès des Bleues contre le Nigeria

, modifié à
  • A
  • A
Wendie Renard a inscrit le seul but du match sur un penalty litigieux.
Wendie Renard a inscrit le seul but du match sur un penalty litigieux. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
L'équipe de France a enchaîné un troisième succès consécutif au premier tour contre le Nigeria (1-0), grâce à un penalty (très) litigieux inscrit par Wendie Renard en fin de match. 
L'ESSENTIEL

Drôle de victoire pour l'équipe de France. Les Bleues ont terminé sur une bonne note leur premier tour avec une nouvelle victoire contre le Nigeria (1-0), la troisième de suite, pour assurer la première place du groupe A. Mais le scénario du match laisse un goût amer. Longtemps inoffensives, les filles de Corinne Diacre ont bénéficié d'un penalty (très) litigieux, accordé après consultation de la VAR et transformé par Wendie Renard à dix minutes du terme (79e, s.p.). Avec neuf points, les Françaises terminent en tête du groupe A, devant la Norvège (6 pts), et s'offrent un huitième de finale plus abordable. 

>> Revivez le match dans les conditions du direct 

NIGERIA - FRANCE : 0 - 1
But : Renard (79e, s.p.) 

Le point final : victoire étriquée des Bleues (1-0), qui terminent en tête de leur groupe grâce à un sacré coup de pouce de l'arbitrage. Wendie Renard a inscrit le seul but du match sur penalty (79e), grâce au recours à la VAR. La défenseuse avait raté juste avant un premier penalty, qu'elle a pu retirer grâce à une deuxième intervention de la vidéo. L'équipe de France remporte un troisième succès en autant de rencontres et finit première de la poule A, devant la Norvège. 

Le point à la 90e : il y aura sept minutes d'arrêts de jeu. Eugénie Le Sommer est tout près de marquer un second but, mais la gardienne adverse sort une parade réflexe à bout portant (87e). Mais cette fin de match est bien étrange, après ce penalty litigieux inscrit par les Bleues. 

Le point à la 80e : Wendie Renard ouvre le score sur penalty "grâce" à un arbitrage (très, très) étonnant (79e, 1-0). Les Françaises ont d'abord bénéficié d'un premier penalty après une faute de Ngozi Ebere, qui a frappé dans le mollet de Viviane Asseyi. L'arbitre hondurienne, Melissa Borjas, a alors eu recours à la VAR (arbitrage vidéo) et a logiquement accordé un penalty, avant d'infliger un deuxième carton jaune et donc d'exclure la défenseure nigériane. Wendie Renard s'est chargé de ce premier penalty et l'a manqué, tirant sur le poteau.

Mais cette séquence, qui ne manquera pas de faire parler, ne s'arrête pas là. L'arbitre a eu recours une deuxième fois à la VAR pour faire retirer le penalty au motif... que la gardienne nigériane s'était avancée de quelques centimètres devant sa ligne. Wendie Renard a alors retiré et a cette fois transformé la sanction, pour ouvrir le score (79e s.p.) C'est très, très sévère pour le Nigeria. Et très, très bien payé pour les Bleues. Nigeria 0 - 1 France

Le point à la 65e : Thiney manque une grosse occasion ! Delphine Cascarino adresse un centre en retrait parfait pour Gaëtane Thiney, trouvée dans la surface, légèrement sur la droite. La milieu offensive du Paris FC dévisse complètement sa frappe, alors que le but était ouvert (59e). C'était la première grosse occasion française. Amel Majri adresse ensuite une lourde frappe, directement sur la gardienne nigériane (65e). Eugénie Le Sommer et Kadidiatou Diani sont entrées en jeu (62e) pour dynamiser le secteur offensif et tenter de forcer le verrou adverse. 

Le point à la 55e : du mieux pour les Bleues. L'équipe de France pousse dans ces premières minutes de la seconde période.Delphine Cascarino est à la réception d'un ballon cafouillé, dans les six mètres, mais sa reprise de volée est dévissée et n'inquiète pas la gardienne nigériane (52e). Wendie Renard enchaîne avec une tête sur corner (55e), mais ça passe encore largement à côté. Les Françaises sont bien revenues des vestiaires. 

Le point à la 46e : c'est reparti entre le Nigeria et la France. 

Le point à la mi-temps : score nul et vierge après 45 minutes très, très pauvres. Les Bleues n'ont pas réussi à se créer la moindre occasion et ont enchaîné les erreurs techniques, malgré une outrageuse possession de balle (69%). Les Nigérianes, limitées mais vaillantes, résistent et tiennent pour le moment un point important en vue de la qualification pour les huitièmes. L'équipe de France, remaniée pour ce dernier match de poule, va devoir faire beaucoup mieux au retour des vestiaires. 

Le point après 40 minutes : on commence à vraiment s'ennuyer... L'équipe de France manque énormément de précision technique et ne parvient pas à construire ses actions. Le rythme n'est pourtant pas intense dans ce match cadenassé et pour l'instant bien décevant. Le public de Rennes, enthousiaste, continue tout de même de pousser les Bleues. 

Le point après 30 minutes : les Bleues monopolisent le ballon, mais toujours pas d'occasion. Les filles de Corinne Diacre continuent leurs longues phases de conservation, avec 72% de possession de balle, sans se procurer d'opportunités de but. Le Nigeria résiste pour le moment et n'hésite pas à dégager loin devant. À signaler tout de même la tête à côté d'Amandine Henry, sur un coup franc de la droite frappé par Amel Majri sur lequel la gardienne adverse a mal lu la trajectoire (28e). 

Le point après 20 minutes : la France prend le contrôle des opérations. Ça va mieux pour les Bleues, qui ont clairement haussé le ton. Les Françaises ne se sont pas encore procurées de grosses occasions. La tête de Valérie Gauvin sur un centre de la gauche d'Amel Majri (15e), puis la reprise de volée d'Amandine Henry dans la surface (17e) passent largement à côté. La défense tricolore doit tout de même rester vigilante pour endiguer deux rapides contre-attaques nigérianes.  

Le point après 10 minutes : les Bleues ne sont pas encore entrées dans leur match. L'équipe de France a du mal dans ces premières minutes et enchaîne les pertes de balle. Le Nigeria a bien mieux commencé et a (un peu) investi le camp français. La première alerte est même sur le but des Bleues. Sur un corner a priori sans grand danger, Sarah Bouhaddi est tout près de manquer son intervention, mais parvient à dévier la balle de justesse, qui est dégagée par la défense tricolore (3e). 

Le point au coup d'envoi : c'est parti entre le Nigeria et la France ! 

Le point sur l'ambiance : le Roazhon Park est déjà chaud ! Le Roazhon Park est à guichets fermés ce soir, avec un peu moins de 30.000 spectateurs présents à Rennes. Comme face à la Corée du Sud (Parc des Princes) et la Norvège (Nice), les Bleues vont évoluer devant un stade plein comme un œuf. L'ambiance s'annonce superbe ! 

Le point sur les compositions : quatre changements côté français. Comme attendu, Corinne Diacre a procédé à quatre changements dans son équipe de départ. La latérale Eve Perisset, la milieu Charlotte Bilbault et les attaquantes Viviane Asseyi et Delphine Cascarino sont ainsi titulaires. Marion Torrent, Elise Bussaglia, Eugénie Le Sommer et Kadidiatou Diani, qui avaient débuté contre la Norvège, sont toutes les quatre sur le banc.

Les compositions : 

Nigeria : Nnadozie - Okeke, Ebi, Ohale, Ebere - Ayinde, Okobi, Chikwelu - Ordega, Oparanozie (cap.), Oshoala
Sélectionneur : Thomas Dennerby (SUE)

France : Bouhaddi - Périsset, Mbock, Renard, Majri - Henry (cap.), Bilbault - Cascarino, Thiney, Asseyi - Gauvin
Sélectionneuse : Corinne Diacre

Le pronostic de notre consultante : 2-0 pour la France. Notre consultante Sandrine Roux, interrogée lundi avant la rencontre sur notre antenne, se montre optimiste avant la rencontre. L'ancienne gardienne des Bleues pronostique une victoire 2-0 contre le Nigeria. "Wendie (Renard) a mis son but, c’est fait, elle ne le fera pas deux fois", a-t-elle ironisé, en référence à l'improbable but contre son camp inscrite par la défenseuse centrale lors du dernier match contre la Norvège. 

Le point sur l’adversaire : le Nigeria, de bons souvenirs pour les Bleues. Le Nigeria, qui compte trois points (victoire 2-0 contre la Corée du Sud après une défaite 3-0 contre la Norvège), peut encore se qualifier pour les huitièmes de finale. La meilleure nation africaine est pourtant loin de partir favorite. En effet, les Bleues ont remporté les deux confrontations directes, d’abord lors du premier tour du Mondial 2011 (1-0), puis en amical en avril 2018 (8-0 !). Les "Super Falcons" devront réaliser l’exploit si elles veulent franchir le premier tour, comme en 1999 (défaite en quarts contre le Brésil). Il leur faut pour cela faire match nul.

Le point sur l’enjeu : une première place à assurer. Avec deux victoires en deux rencontres (contre la Corée du Sud 4-0 et la Norvège 2-1), les Bleues ont quasiment assuré la première place de leur groupe. Il ne leur faut qu’un point, ce soir, pour définitivement la valider. Mais la sélectionneuse Corinne Diacre a été claire en conférence de presse : l’équipe de France a bien l’intention "d’aller chercher une troisième victoire".