L'ESSENTIEL - Coupe du monde féminine : le Japon se relance face à l'Écosse, l'Angleterre en huitièmes

, modifié à
  • A
  • A
Les Japonaises ont su rebondir face à l'Écosse, vendredi.
Les Japonaises ont su rebondir face à l'Écosse, vendredi. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
L'Angleterre, qui a gagné son premier match, a rejoint les huitièmes de finale, face à l'Argentine. L'Italie, elle, s'est baladée contre la Jamaïque (5-0). Plus tôt dans l'après-midi, le Japon a battu l'Écosse (2-1).
L'ESSENTIEL EN DIRECT

Très belle journée de Coupe du monde ce vendredi ! Le Japon, finaliste de la dernière édition, s'est totalement relancé en battant l'Écosse (2-1). De son côté, l'Italie a écrasé la Jamaïque (5-0). L'Angleterre est en huitièmes de finale après sa victoire face à l'Argentine (1-0). Tout comme les Bleues après les résultats de jeudi et la victoire de la Chine sur l'Afrique du Sud.

Les quatre infos essentielles :

  • Le Japon, finaliste en 2015 et champion du monde en 2011, a bien réagi en battant l'Écosse (2-1), à Rennes
  • L'Italie a écrasé la Jamaïque (5-0) et se qualifie pour les huitièmes de finale
  • L'Angleterre a également validé son ticket pour les huitièmes en battant l'Argentine (1-0)
  • Les Bleues, qualifiées depuis jeudi soir, visent désormais la première place du groupe, lundi prochain, face au Nigeria

Le match du jour : le Japon réagit face à l'Écosse

Tenues en échec lors de la première journée du groupe D par l'Argentine (0-0), les Japonaises, finalistes malheureuses face aux États-Unis lors du Mondial 2015 et 7ème nation mondiale, ont livré une prestation bien plus convaincante, vendredi après-midi, en battant l'Écosse (2-1). La Nadeshiko avait fait la différence en première période grâce à des buts de Mana Iwabuchi, auteur d'une frappe imparable sous la barre transversale (23e), et de Yuika Sugasawa, qui a transformé elle-même un penalty qu'elle avait obtenu après avoir été retenue du bras par la capitaine écossaise Rachel Corsie (37e). Les Nippones se sont fait peur en deuxième période avec un poteau d'Erin Cuthbert (78e) et un but magnifique de Lena Clelland (88e). Si le Japon a fait un grand pas vers les huitième de finale, les Écossaises peuvent encore espérer terminer parmi les meilleures troisièmes, si elles réussissent à battre l'Argentine, mercredi prochain.

Elles sont joueuses, arbitres, coachs, agents, supportrices : découvrez "Les Attaquantes", le podcast qui raconte les femmes dans le foot, une série originale en 7 épisodes sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. Et si vous appréciez, abonnez-vous, commentez et ajoutez des étoiles !

Le carton du jour : l'Italie étrille la Jamaïque

Comme l'Allemagne et la France, l'Italie avait l'occasion de décrocher son ticket pour les huitièmes de finale avant la dernière journée. Il lui fallait pour cela battre la Jamaïque, une équipe qui semblait largement à sa portée. Après avoir battu l'Australie lors de son premier match (2-1), l'Italie n'a pas fait de cadeau à l'équipe caribéenne en inscrivant cinq buts sans en encaisser un seul, ce qui lui permet de passer au tour suivant, avec en prime une large différence de buts.

L'absente du jour : Gauvin ménagée lors de l'entraînement des Bleues

Valérie Gauvin, première buteuse de la France face à la Norvège, mercredi soir, n'a prs pris part à l'entraînement des Bleues, vendredi matin, à Cesson-Sévigné. Le sérieux de l'attaquante de Montpellier, qui avait été écartée avant le match d'ouverture en raison de retards répétés aux rassemblements, n'est cette fois pas en cause. La sélectionneuse de l'équipe de France, Corinne Diacre, avait en effet décidé de la ménager. La latérale Julie Debever, absente de l'entraînement depuis le début de la semaine, manquait également à l'appel, à trois jours du dernier match des Bleues dans la phase de groupes, contre le Nigeria, à Rennes.

La décla du jour : "Ne pas se poser de questions"

Cette rencontre face à la meilleure nation africaine ne sera pas totalement dénuée d'enjeu. En gagnant et même en faisant match nul, les joueuses de Corinne Diacre seraient assurées de terminer premières de leur groupe et d'affronter ainsi un pays seulement troisième, issu du groupe C, D ou E en fonction des équipes qualifiées.

Mais, en terminant premières, elles auraient également en ligne de mire les États-Unis, favorites pour terminer premières du groupe F, et qui deviendraient ainsi un adversaire possible en quarts de finale. Mais, ça, les Bleues ne veulent pas en entendre parler pour le moment. "Je pense qu'il ne faut pas se poser se questions", a estimé Gaëtane Thiney au micro d'Europe 1. "De toute façon, pour être championnes du monde, il faudra battre tout le monde, donc on ne va pas commencer à s'en poser. Dans la vie, il faut avancer."

La star du jour : Marta ne veut pas qu'on l'oublie

L'après-match d'Australie-Brésil (3-2), jeudi soir, a été marqué par une scène cocasse. Alors qu'un journaliste allemand de la chaîne de télévision ZDF l'interrogeait après la défaite du Brésil contre l'Australie (3-2), Marta a attendu une autre question. Qui n'est jamais venue. Pointant un doigt vengeur en direction du reporter, elle a alors lancé : "Mon Dieu, comment pouvez-vous oublier ça ? J'ai marqué 16 buts en Coupe du monde, comme votre (Miroslav) Klose. Vous auriez quand même pu poser la question".

Puis, dans un grand rire, elle s'est éclipsée, non sans avoir lancé au traducteur : "Dites-lui, dites-lui ce que j'ai dit". Contre l'Australie, la sextuple meilleure footballeuse mondiale de la Fifa a marqué un penalty, devenant la première femme à marquer 16 buts dans un Mondial, égalant la performance de Klose chez les hommes.