VIDÉO - "Ecris mon nom en bleu !" : Youssoupha signe l'hymne de l'équipe de France de foot

, modifié à
  • A
  • A
bleus
Après Johnny Hallyday ou encore Herbert Léonard, c'est au tour de Youssoupha d'interpréter l'hymne des Bleus. © Equipe de France de football
Partagez sur :
Dans un tweet publié ce mercredi, l'Equipe de France de football dévoile le nouvel hymne des Bleus. Composée et interprétée par le rappeur Youssoupha, la chanson "Ecris mon nom en bleu !" soutiendra les 26 joueurs sélectionnés par Didier Deschamps pour l'Euro 2020.

"Ecris mon nom en bleu !" L'Equipe de France de football a dévoilé mercredi sur Twitter le nouvel hymne des Bleus composé et interprété par le rappeur Youssoupha. La chanson est accompagnée d'un clip annonçant la liste des 26 joueurs français sélectionnés par Didier Deschamps pour le championnat d'Europe. "Ecris mon nom en bleu, crie mon nom en bleu, note-le, écris mon nom en bleu…", scande Youssoupha, 41 ans, l'une des figures du rap français depuis un premier album solo en 2007.

"Ça vient des campagnes et des quartiers, personne va s'écarter, le camp sera gardé. Chaque blase est lourd de sens. C'est jour de chance, mélange meilleur d'un goût d'ailleurs et d'un goût de France", poursuit le rappeur d'origine congolaise.

L'hymne interprété par Johnny Hallyday en 2002

Attaqué en justice en 2009 par Eric Zemmour pour injures et diffamation, Youssoupha qui l'avait traité de "con" dans une chanson, a gagné devant la Cour d'appel de Paris. La haute juridiction a estimé que les propos poursuivis "n'excédaient pas les limites admissibles en matière de liberté d'expression artistique". "Tous les gens aux discours racistes me font pitié. Leur monde n'existe plus", a estimé le rappeur dans un entretien à l'AFP en septembre 2018. Son sixième opus "Neptune Terminus" est sorti il y a quelques semaines.

Avant Youssoupha, d'autres chanteurs ont interprété des hymnes pour l'équipe de France de football comme Johnny Hallyday en 2002 avec "Tous ensemble!" (paroles et musique de Catherine Lara et Thierry Eliez) mais aussi Herbert Léonard avec "Viva les bleus" en 1986.