Sébastien Vahaamahina, seul et unique coupable de la défaite du XV de France ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Battue d'un point (20-19) en quart de finale de Coupe du monde face au pays de Galles, l'équipe de France a de quoi nourrir des regrets. Exclu à la 49e alors que les Bleus menaient 10-19, Sébastien Vahaamahina est directement pointé du doigt. Mais est-t-il le seul responsable de cette cruelle défaite ? 

Déception, désillusion , gâchis... Les mots ne manquent pas pour qualifier la défaite du XV de France dimanche matin (20-19) face aux pays de Galles en quart de finale de Coupe du monde. Devant au score pendant la majeure partie de la rencontre, les Bleus ont encaissé un essai fatal à la 74e, synonyme d'élimination. L'expulsion directe pour mauvais geste du joueur français Sébastien Vahaamahina, qui a laissé ses coéquipiers une demi-heure à 14 contre 15, est l'une des raisons de la défaite française. Doit-on pour autant accabler le deuxième ligne de Clermont ? Eric Blanc et Raphaël Poulain ont débattu de la question dimanche soir dans Europe 1 Sport.

Entendu sur europe1 :
Parfois vous avez les fils qui se touchent (...) Il n'était pas agressé, il s'est pénalisé lui et l'équipe de France

Qualifié "d'abruti" par certains journalistes, Sébastien Vahaamahina va se rappeler longtemps de cette exclusion. Sans se montrer aussi virulent, Eric Blanc ne cache pas son incompréhension face à ce geste. "Parfois vous avez les fils qui se touchent. C'est un joueur professionnel, il n'était pas agressé. Il s'est pénalisé lui et l'équipe de France."

Camille Lopez a pris la défense de son coéquipier en club, qui a annoncé lundi, au lendemain de l'élimination des Bleus, sa retraite internationale. Si les joueurs prétendent ne pas en vouloir au joueur de Clermont, il pourrait en être tout autre dans les prochains mois : "Bien entendu à la sortie d'une défaite aussi cruelle, les joueurs vont protéger leur camarade mais peut-être que dans trois ou six mois, ils reconnaîtront que ce carton rouge les a considérablement mis dans la difficulté", poursuit Eric Blanc. Suite à ce geste, Sébastien Vahaamahina sera entendu par une commission de discipline indépendante et pourrait encourir une lourde suspension. 

Entendu sur europe1 :
Même à quatorze contre quinze, la France a eu 3-4 grosses possibilités pour manquer

Pourtant, à regarder la physionomie du match avant cette expulsion, et même après, la France avait tout pour rejoindre le dernier carré de la Coupe du monde. Si la rencontre s'est jouée sur des détails, notre consultant Eric Blanc ne se dit pas vraiment surpris par cette défaite. "Ce n'est pas la première fois qu'on ne sait pas gagner un match. En deuxième période, les Gallois nous ont dominés. Ce que je retiens, c'est qu'on a pas su gagner. Même à quatorze contre quinze, la France a eu 3-4 grosses possibilités pour marquer", rappelle-t-il. 

"On manque de maîtrise", ajoute notre consultant. "Les Blacks ont su le faire à une époque, l'Angleterre avec Wilko (Jonny Wilkinson), l'Irlande avec Sexton, les Gallois nous ont aussi battus dans les dernières minutes", énumère-t-il. Raphaël Poulain partage ce constat. L'ancien joueur du Stade français juge "cette défaite symptomatique d'une équipe qui, depuis huit ans, peine à avoir des matches références".

>> Retrouvez tous les débats d'Europe 1 Sport ici

Europe 1
Par François Dujarrier