Tweet polémique sur Hong Kong : la TV chinoise "suspend" la diffusion de matches NBA

, modifié à
  • A
  • A
James Harden s'est excusé au nom de son équipe.
James Harden s'est excusé au nom de son équipe. © CHRISTIAN PETERSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Vendredi, Daryl Morey, directeur général des Houston Rockets, a posté sur Twitter un appel de soutien aux manifestants de Hong Kong. 

La télévision publique chinoise a annoncé mardi qu'elle va "suspendre" la diffusion de matches d'exhibition de la NBA en Chine, dernier rebondissement en date après un tweet controversé d'un dirigeant des Houston Rockets sur les manifestants hongkongais.

La crise a commencé vendredi lorsque Daryl Morey, le directeur général de la franchise texane de basket, a posté sur Twitter un appel de soutien aux manifestations dans la région autonome chinoise de Hong Kong, qui exigent, parfois avec violence, davantage de libertés. La Chine, très sensible sur les questions de souveraineté, avait aussitôt réagi. La télévision publique CCTV avait annoncé qu'elle ne retransmettrait plus les matches du club et des sponsors locaux ont menacé de rompre leurs liens avec lui.

Le patron de la NBA, Adam Silver, avait déploré lundi auprès de l'agence japonaise Kyodo News un tweet aux "conséquences assez dramatiques". "Je tiens à préciser que Daryl Morey est soutenu quant à son droit d'exercer sa liberté d'expression", avait-il cependant indiqué.

"Tout propos qui remet en cause la souveraineté nationale n'entre pas dans le champ de la liberté d'expression"

Ce sont ces derniers propos, loin des excuses attendues par Pékin, qui ont motivé la dernière décision de la télévision CCTV. "Nous faisons part de notre profond mécontentement et de notre profonde opposition quant à l'utilisation par Adam Silver du prétexte de la liberté d'expression afin de soutenir Daryl Morey", a indiqué la chaîne. "Nous estimons que tout propos qui remet en cause la souveraineté nationale et la stabilité sociale n'entre pas dans le champ de la liberté d'expression", a-t-elle souligné sur le réseau social Weibo.

"Pour cette raison, la chaîne sportive de CCTV (...) a décidé de suspendre immédiatement la diffusion des matches de présaison NBA prévus en Chine et de lancer immédiatement une enquête sur toutes nos coopérations et tous nos échanges impliquant la NBA." La télévision chinoise était censée diffuser deux rencontres d'exhibition entre les équipes des Brooklyn Nets et des Los Angeles Lakers, prévues jeudi à Shanghai, puis samedi à Shenzhen.

La NBA refuse de s'excuser

La NBA ne va cependant pas contrôler ni s'excuser pour les propos des joueurs, de ses salariés ou des propriétaires de clubs, a déclaré mardi Adam Silver. "Nous ne nous excusons pas pour le fait que Daryl fasse usage de sa liberté d'expression", a-t-il insisté lors d'une conférence de presse organisée près de Tokyo. "La NBA ne va pas se mettre en situation de réglementer ce que les joueurs, ses salariés et les propriétaires de clubs disent ou ne disent pas sur ces questions", a-t-il encore dit.