Trophée des champions : PSG-OM, des retrouvailles et des enjeux

  • A
  • A
Le précédent PSG-OM avait tout eu du fiasco, en septembre (photo d'archives). 1:27
Le précédent PSG-OM avait tout eu du fiasco, en septembre (photo d'archives). © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Cinq mois après leur dernière rencontre, qui s'était terminée en bagarre générale, le PSG et l'OM se retrouvent en pour disputer le Trophée des champions, mercredi soir. En jeu notamment : un potentiel premier titre pour l'entraîneur parisien Mauricio Pochettino. 

Une bagarre générale, cinq cartons rouge, un crachat et une affaire supposée de racisme : le précédent PSG-OM a ressemblé à tout sauf à un match de football. Cinq mois après un match électrique, Parisiens et Marseillais se retrouvent mercredi soir à Lens pour disputer le Trophée des Champions. En jeu dans tous les cas, un titre : le premier en carrière pour l'entraîneur Mauricio Pochettino, ou le premier en neuf ans pour l'Olympique de Marseille.

"Ne pas commettre les mêmes erreurs"

En septembre, c'est Paris qui avait le plus perdu, avec une défaite après neuf ans d'invincibilité contre le rival marseillais. "Ce qui s'est passé au précédent match, ce n'était pas que du foot", déplore le gardien de but du PSG Keylor Navas. "Mais l'équipe s'est bien préparée pour combattre, on a retenu la leçon. On va essayer de gagner en jouant au football, et en étant supérieurs. On ne doit pas commettre les mêmes erreurs."

A l'OM, on n'a rien oublié du match aller non plus. Et pour l'emporter, le coach André Villas-Boas sait qu'il faudra un nouvel exploit. "Ce qui est normal c'est que le Paris Saint-Germain gagne toutes les coupes nationales, et rien d'autre", souligne-t-il au micro d'Europe 1. "Alors oui, il y a opportunité, on va voir si on est capables de la saisir. Mais on n'a pas cette pression de : "on doit gagner". Il y a un milliard et demi d'investissement de différence entre l'une et l'autre [des équipes, ndlr], c'est la réalité."

Un OM en quête d'exploit, Neymar de retour et un nouvel entraîneur parisien soucieux d'obtenir des résultats : autant d'arguments pour qu'il ne soit question que de football, mercredi soir. 

Europe 1
Par Julien Froment, édité par Margaux Lannuzel