Quand Guy Forget imite (très bien) Valéry Giscard d’Estaing

  • A
  • A
Guy Forget a fait rire le public d'Europe 1 en imitant Valéry Giscard d'Estaing. 1:29
Guy Forget a fait rire le public d'Europe 1 en imitant Valéry Giscard d'Estaing. © Hugo Mathy - Capa Pictures - Europe 1
Partagez sur :
Guy Forget, invité de l’émission "Face aux auditeurs d’Europe 1", a raconté sa rencontre avec l’ancien président de la République. Qu’il sait, au passage, parfaitement imiter.
FACE AUX AUDITEURS

Guy Forget n’est pas qu’un excellent joueur de tennis. Le directeur de Roland-Garros a démontré un autre de ses talents, lors de l’émission Face aux auditeurs d’Europe 1, en imitant parfaitement Valéry Giscard d’Estaing. Guy Forget a même eu le privilège de rencontrer l’ancien président de la République, comme il l’a raconté dans une anecdote savoureuse, provoquant l'hilarité générale.

>> Retrouvez l'intégralité de l'émission "Guy Forget Face aux auditeurs d'Europe 1", dimanche dès 20 heures

Il a failli faire son imitation… devant VGE lui-même !

"Une année on jouait la Coupe Davis à Clermont-Ferrand. Valéry Giscard d’Estaing n’était plus président de la République à ce moment-là. Il était venu assister à notre match contre l’Australie, où j’avais joué le double avec Yannick Noah. Lors du cocktail le samedi soir à la mairie, Valéry Giscard d’Estaing nous voit avec Yannick en nous félicitant pour notre performance", se souvient Guy Forget.

"Il nous dit : 'On sent cette complicité entre vous, c’est formidable'", poursuit le directeur de Roland-Garros, en imitant l’ancien président de la République. "Il n’y avait pas de caméras, c’était spontané et très sympa. Et Yannick dit à Valéry Giscard d’Estaing : ‘vous savez, monsieur le président, Guy vous imite à la perfection’".   

"J’étais tout jeune joueur, je deviens rouge comme une tomate et je réponds que Yannick plaisante. Valéry Giscard d’Estaing dit ‘si, si, je vous en prie, montrez-moi’. Les deux ont insisté pendant 30 secondes, j’avais envie de disparaître. Bien sûr je ne l’ai pas fait, par respect. J’ai détesté Yannick pendant des mois, ce qui le fait hurler de rire aujourd’hui." Nicolas Canteloup a de la concurrence !