PSG - Marco Verratti arrêté pour conduite en état d'ivresse : "Ce n'est pas bien", juge Thomas Tuchel

  • A
  • A
Thomas Tuchel s'est exprimé au sujet de Marco Verratti, arrêté pour conduite en état d'ivresse, deux jours avant le match du PSG face à Lille.
Thomas Tuchel s'est exprimé au sujet de Marco Verratti, arrêté pour conduite en état d'ivresse, deux jours avant le match du PSG face à Lille. © Paul ELLIS / AFP
Partagez sur :
"Marco me l'a dit avant l'entraînement mercredi. Ce n'est pas possible de faire ça deux jours avant un match...", a confié l'entraîneur du PSG, qui a tout de même aligné son milieu de terrain face à Lille, vendredi.

"Ce n'est pas bien ce qu'il a fait", a déclaré vendredi l'entraîneur du PSG Thomas Tuchel au sujet de son milieu de terrain italien Marco Verratti, arrêté pour conduite en état d'ivresse dans la nuit de mardi à mercredi. "Marco me l'a dit avant l'entraînement mercredi. Ce n'est pas possible de faire ça deux jours avant un match... Le club doit réguler cette chose, moi je dois contrôler le vestiaire dans le domaine sportif", a ajouté le technicien allemand.

Verratti quand même titulaire face à Lille. Tuchel avait pourtant décidé de titulariser le joueur vendredi pour le choc de Ligue 1 contre Lille, remporté (2-1) par le PSG, intouchable leader du championnat. L'entraîneur allemand n'avait pas hésité à placer Kylian Mbappé et Adrien Rabiot sur le banc des remplaçants dimanche lors du 'Clasico' à Marseille en raison d'un retard.

Selon L'Equipe, qui cite une source policière, l'Italien (25 ans) a été arrêté sur le périphérique parisien dans le 13e arrondissement après avoir été contrôlé avec un taux d'alcoolémie de 0,49 mg/l, soit au-dessus de la norme autorisée (0,20 mg/l), pour un conducteur en période probatoire. Il risque une suspension de permis.

"Notre joueur a tenu à présenter spontanément ses excuses." Verratti a passé "deux heures" dans un commissariat de la capitale avant d'être laissé libre mais n'a pas été placé en garde-à-vue, affirme de son côté RMC Sports. "Dès le lendemain, notre joueur a tenu à présenter spontanément ses excuses à l'entraîneur et à la direction du PSG", a écrit le club parisien dans un communiqué.

"En vertu des règles applicables aux contrats de tous nos joueurs, Marco Verratti se verra retirer une partie de sa prime d'éthique mensuelle, qui rappelle aux joueurs le comportement exemplaire qui doit être le leur en toutes circonstances au regard de leur statut de joueur du PSG", a indiqué le club champion de France.