Mondial-2022 au Qatar : la Fifa recommande de passer de 32 à 48 équipes

  • A
  • A
Gianni Infantino veut continuer à "développer le football".
Gianni Infantino veut continuer à "développer le football". © MICHAEL BUHOLZER / AFP
Partagez sur :
Si cette mesure était mise en place, un pays voisin du Qatar devrait accueillir des matches du Mondial-2022. 

Le Conseil de la Fifa, réuni vendredi à Miami, a recommandé de porter de 32 à 48 le nombre d'équipes qui participeront au Mondial-2022 au Qatar et une décision finale sera prise en juin au Congrès de l'instance à Paris, a annoncé son président Gianni Infantino.

"Continuer à développer le football". Ce nouveau format qui implique de passer de 64 à 80 matches était prévu seulement à partir de la Coupe du monde 2026. Si la recommandation venait à être entérinée au Congrès de la Fifa à Paris, sa mise en place nécessitera qu'un pays voisin du Qatar accueille des matches, ce qui soulève de nombreuses questions dans le contexte de blocus qui touche le pays du Golfe.

"Notre mission est de continuer à développer le football et à continuer à améliorer la qualité, voilà pourquoi nous souhaitons passer à 48 équipes" au Qatar en 2022, a déclaré Gianni Infantino.

La VAR sera utilisée au Mondial-2019 féminin en France. Le gouvernement du football mondial a également validé l'utilisation de l'assistance-vidéo à l'arbitrage (VAR) lors du Mondial féminin 2019 qui sera disputé cet été en France. La VAR avait été mise en oeuvre pour la première fois lors d'une grande compétition internationale à l'occasion du Mondial-2018 en Russie.

Une Coupe du monde des clubs élargie à 24 équipes. La Fifa a également décidé vendredi de lancer à partir de 2021 une Coupe du monde des clubs élargie à 24 équipes, qui remplace la Coupe des Confédérations. "Nous aurons en 2021 une vraie Coupe du monde des clubs, qui aura à coup sûr un fantastique impact sur le football des clubs à travers le monde", a encore assuré Gianni Infantino.

L'UEFA a fortement contesté la création de cette compétition, craignant qu'elle menace la Ligue des champions et estimant qu'elle ne pouvait s'intégrer dans un calendrier international surchargé. Les clubs européens de football ont indiqué dans une lettre adressée à Gianni Infantino avant la tenue de cette réunion du Conseil qu'ils boycotteraient cette compétition, a indiqué un porte-parole de l'Association européenne des clubs (ECA) qui réunit tous les grand clubs continentaux.