Rachat de l'OM : "Le projet n'est pas fini, il est dans les tuyaux", assure Louis Acariès

, modifié à
  • A
  • A
Selon Louis Acariès, le projet de rachat de l'OM, qui évolue au stade Vélodrome, est "toujours dans les tuyaux". 2:48
Selon Louis Acariès, le projet de rachat de l'OM, qui évolue au stade Vélodrome, est "toujours dans les tuyaux". © AFP
Partagez sur :
Louis Acariès, ancien conseiller à l’OM dans les années 2000, est impliqué dans le projet de rachat de l’OM mené par Mourad Boudjellal et Mohamed Ajroudi. Au micro d’Europe 1, il assure que ce dossier, qui semblait enterré ces dernières semaines, "n’est pas fini".
INTERVIEW

Le projet de rachat de l’OM n’est pas enterré. Louis Acariès, qui a joué un rôle de conseiller au sein du club phocéen dans les années 2000, l’assure "Face aux auditeurs" d’Europe 1. L’ancien boxeur, qui est impliqué dans ce projet de rachat mené par l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi et Mourad Boudjellal, raconte les dernières évolutions de ce dossier qu’on croyait enterré.

"Le projet n’est pas fini, il est dans les tuyaux. Je sais très bien que Mourad (Boudjellal) discute avec Monsieur Ajroudi. Croyez-moi : ils sont en contact, peut-être pas Mourad mais Monsieur Ajroudi, avec Franck McCourt. Mais ça ne se dit pas au grand public, il y a eu tellement de problèmes. On dit tout et n’importe quoi, mais pour l’instant il faut laisser le temps au temps", certifie Louis Acariès.

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview de Louis Acariès "Face aux auditeurs d'Europe 1" samedi soir entre 20h et 21h

"Il est très difficile en ce moment d’acheter un club"

L’ancien boxeur met en avant la situation économique actuelle, entre coronavirus et doutes sur les versements des droits télévisuels par Mediapro, pour expliquer la longueur des discussions autour de ce projet de rachat. "Il est très difficile en ce moment d’acheter un club avec tout ce qu’il se passe. Mais si je vous donne l’OM, vous en faites quoi en ce moment ? Vous ne savez pas si le club va jouer la Ligue des champions, si des joueurs vont tomber malades", explique Louis Acariès, qui avait conseillé Robert Louis-Dreyfus, l’ancien propriétaire de l’OM, entre 2004 et 2008.

"On est dans des jours assez noirs. Pourquoi acheter un club alors que vous ne pouvez pas faire venir de spectateurs au stade et que les droits télé ne sont pas versés ? Il faut laisser passer du temps pour que tout s’arrange. Le dossier n’est pas bouclé", conclut Louis Acariès. Le projet de rachat avait défrayé la chronique l’été dernier et avait donné lieu à une véritable bataille de communication entre le clan Ajroudi-Boudjellal et le camp McCourt, déterminé (au moins officiellement) à ne pas vendre l’OM.