ÉDITO - Lyon-Leipzig : "Sans qualification, Rudi Garcia devra partir"

  • A
  • A
Partagez sur :
L’Olympique lyonnais joue sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions mardi soir contre Leipzig. Pour notre éditorialiste Virginie Phulpin, l’entraîneur lyonnais Rudi Garcia devra quitter le club en cas d’élimination.
EDITO

>> Lyon est sur un fil. L’Olympique lyonnais dispute sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions face aux Allemands du RB Leipzig, mardi soir au Groupama Stadium. Pour notre éditorialiste Virginie Phulpin, cette rencontre est cruciale pour l’avenir de Rudi Garcia, qui devra quitter son poste d'entraîneur en cas d’élimination.

"Ça passe ou ça casse. Je ne vois pas vraiment de solution intermédiaire, surtout quand la défiance est là depuis le départ. Ça fait deux mois que Rudi Garcia est arrivé sur le banc lyonnais. Deux mois que l’OL alterne le moyen et le très mauvais sur le terrain, deux mois que le déclic se fait attendre, deux mois que les supporters manifestent leur ras-le-bol à chaque match ou presque. Alors c’est court, deux mois, pour installer un projet de jeu, c’est vrai. Mais la patience n’est pas vraiment une vertu du football. Et pour s’installer dans la durée, encore faudrait-il apercevoir les prémisses d’un changement.

Et là, j’ai quelques doutes, tant cette équipe montre souvent son manque d’élan et tant Rudi Garcia a l’air d’avoir peur de son ombre. Le président Jean-Michel Aulas a beau dire qu’au quotidien, il voit une ambition revenir, ça ne saute pas forcément aux yeux, et je ne suis pas sûre que ça suffise à convaincre les supporters. 

S’il y a qualification mardi soir, ça apaisera les esprits et ça offrira quelques mois de sursis à un entraîneur qui a sans doute besoin de souffler un peu. Il pourrait passer la trêve à l’abri, se ressourcer, et pourquoi pas revenir en 2020 avec les idées claires. Qui sait, il pourrait alors trouver le temps de convaincre qu’il peut être la bonne personne au bon endroit. Mais si Lyon est éliminé, je ne vois pas comment Rudi Garcia pourrait rester. Ce serait intenable comme situation. Vis-à-vis des supporters, mais surtout du vestiaire qui a besoin de confiance pour retrouver son football." 

Donc mardi soir c’est le déclic ou le départ pour vous ?

"Tous les problèmes ne vont pas disparaître d’un coup de Ligue des champions magique. Mais au moins Rudi Garcia aurait un bilan européen à défendre et un objectif pour 2020. Et ça pourrait l’aider à faire sa place à Lyon. Pour l’instant, il reste l’ancien coach de l’OM qui a beaucoup tapé sur l’OL, et qui a retourné sa veste sans sourciller.

Mettez-vous à la place des Lyonnais : vous voyez votre principal concurrent, Marseille, progresser à chaque match sous la houlette d’André Villas Boas, et vous, vous restez englués dans vos incertitudes avec un coach mal aimé. Et vous en êtes déjà à 4 défaites depuis qu’il est arrivé, pas vraiment le rythme d’un premier de cordée. Donc avec une élimination en plus ce soir, ce serait la goutte d’eau qui ferait déborder le vase lyonnais. Et pour moi, oui, il faudrait envisager le départ de Rudi Garcia. En gros, ce soir, c’est la qualification ou la révolution."

Europe 1
Par Virginie Phulpin