Le club de basket de l'Asvel a aligné un joueur positif au Covid-19 : "On peut avoir un cluster"

  • A
  • A
Norris Cole (en noir) avait été testé positif au coronavirus avant le match. 1:39
Norris Cole (en noir) avait été testé positif au coronavirus avant le match. © Loic VENANCE / AFP
Partagez sur :
Dimanche, lors d'un match de championnat, l'Asvel a fait jouer l'Américain Norris Cole pendant 40 secondes. Problème, le joueur avait été testé positif au coronavirus. Une décision qui a provoqué la colère du maire de Cholet, qui envisage des poursuites. 

Il a beau avoir quitté le terrain après 40 secondes de jeu, la présence de Norris Cole sur le parquet de la salle de basket de Cholet pourrait avoir de lourdes conséquences. Dimanche, lors de la rencontre entre Villeurbanne et Cholet en Elite de basket, le joueur américain était titulaire alors qu'il avait été testé positif au coronavirus. Une situation qui a provoqué la colère du maire de la commune, qui compte engager des poursuites. 

Pendant ces 40 secondes, Norris Cole a foulé le parquet, touché la balle, avant d'être rappelé sur le banc de touche. Juste avant le coup d'envoi, son club avait appris que l'Américain était positif au Covid-19. Pourquoi, alors, a-t-il débuté la rencontre ? Son coach Freddy Fauthoux dit avoir prévenu la Ligue, mais qu'il était impossible de l'enlever : sur la feuille de match, Norris Cole est titulaire, censé, donc, jouer dès le début. "Moi j'ai fait ce qu'on m'a demandé", poursuit-il.

"On peut très bien avoir un cluster"

Pour le maire de Cholet, Gilles Bourdoulex, cette décision est totalement irresponsable au vu du contexte sanitaire. "On est vraiment dans une situation complètement surréaliste, et même criminelle", s'indigne-t-il au micro d'Europe 1. "On a un joueur dont on connait la positivité, qui a touché un certain nombre de choses pendant le temps où il était dans la salle, qui a pu approcher des bénévoles, les autres joueurs. Et même si les spectateurs ont un masque, on peut très bien, demain, avoir un cluster".

Le maire ne compte d'ailleurs pas en rester là, et veut poursuivre le club de l'Asvel, et la ligue de basket pour mise en danger d'autrui. Tant que les procédures sanitaires ne sont pas réévaluées, dit il, il refuse qu'un nouveau match de basket soit disputé dans la salle municipale. 

Europe 1
Par Hélène Terzian, édité par Antoine Terrel