Coronavirus : 32.825 morts en France, certains indicateurs se dégradent

, modifié à
  • A
  • A
Ce lundi, le bilan du coronavirus fait état de 32.825 morts en France.
Ce lundi, le bilan du coronavirus fait état de 32.825 morts en France. © JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :
Le bilan du coronavirus fait état lundi soir de 32.825 morts en France. De son côté, le taux de positivité des tests atteint désormais 11,8%. Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi soir sur TF1 et France 2. 
L'ESSENTIEL

Face à l'aggravation de la situation sanitaire, Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi soir sur TF1 et France 2. Les indicateurs de l'épidémie de coronavirus ont en effet continué de se détériorer, et on compte ce lundi 32.825 morts sur le territoire. Les autorités ont décidé d'ajouter les villes de Toulouse et Montpellier à la liste des communes placées en zone d'alerte maximale. En parallèle, une nouvelle version de l'application StopCovid va être lancée le 22 octobre et sera baptisée Alerte Covid. De nouvelles restrictions ont aussi été annoncées de l'autre côté des Pyrénées, en Catalogne et en Navarre, tandis que le gouvernement britannique s'apprête à durcir les mesures sanitaires.

Les principales informations à retenir :  

  • Le coronavirus a tué 32.825 morts en France
  • Le taux de positivité des tests en France est de 11,8%
  • Emmanuel Macron va s'exprimer mercredi soir à la télévision 
  • Une nouvelle version de l'application StopCovid, baptisée Alerte Covid, va être lancée le 22 octobre

Des indicateurs qui se dégradent en France

Le coronavirus continue de progresser sur le territoire, selon les données de Santé Publique France publiées lundi soir. On compte désormais 32.825 morts du Covid-19, soit 96 de plus sur les dernières 24 heures. Quelque 8.505 nouveaux cas ont été détectés depuis le dernier pointage. En constante progression, le taux de positivité des tests atteint désormais les 11,8%. Les séjours à l'hôpital poursuivent également leur augmentation avec 5.350 nouveaux patients sur les sept derniers jours, dont 929 en réanimation. 

Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi soir sur TF1 et France 2  

Face à la recrudescence de l'épidémie, Emmanuel Macron a décidé de prendre la parole mercredi soir sur TF1 et France 2 à partir de 19h55. Le chef de l'Etat sera interrogé en direct de l'Elysée par Gilles Bouleau (TF1) et Anne-Sophie Lapix (France 2), selon un communiqué commun. Le président s'exprimera au terme d'une journée durant laquelle le gouvernement pourrait annoncer de nouvelles mesures, face à l'augmentation des cas de Covid-19 et du nombre de patients en réanimation.

La France est "dans une deuxième vague forte" de l'épidémie de Covid-19 et "il ne peut plus y avoir de relâchement", a prévenu lundi le Premier ministre Jean Castex.

Une nouvelle version de StopCovid lancée le 22 octobre

Une nouvelle version de StopCovid, l'application de traçage des malades du coronavirus, sera lancée le 22 octobre, a annoncé lundi le Premier ministre Jean Castex sur France Info. Selon les informations d'Europe 1, elle sera baptisée "Alerte Covid". Lancée le 2 juin, l'application "Stop Covid" ne faisait pas consensus au sein du gouvernement. Deux raisons : le faible nombre de téléchargements - le Premier ministre avait lui-même reconnu sur France 2 ne pas l'avoir téléchargée - et l'inefficacité de l'outil.

StopCovid, sous sa forme actuelle, a été installée plus de 2,6 millions de fois depuis début juin, soit bien moins que les applications britanniques et allemandes, téléchargées respectivement 16 et 18 millions de fois. Selon des chiffres gouvernementaux la semaine passée, seulement 7.969 personnes s'y sont déclarées comme étant positives, et 472 notifications ont été envoyées à de potentiels cas contacts.

Toulouse et Montpellier passent en alerte maximale

Après Paris, Aix-Marseille, la Guadeloupe, puis Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Lille, Toulouse et Montpellier vont à leur tour passer mardi en zone d'alerte maximale, ont annoncé dimanche les préfectures concernées. Dans l'Hérault, les 31 communes de la métropole de Montpellier passent également en alerte maximale ainsi que sept communes attenantes, a annoncé la préfecture.

La zone d'alerte maximale est atteinte lorsque le taux d'incidence dans la population générale dépasse 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours, quand il dépasse 100 chez les plus de 65 ans, et si le taux d'occupation des lits en service de réanimation par des patients Covid-19 atteint 30% dans la région. Elle suppose notamment la fermeture des bars et salles de sport, un protocole renforcé dans les restaurants ou encore des jauges réduites dans les amphithéâtres d'universités et dans les centres commerciaux.

À Aix-Marseille, toutes ces mesures sont reconduites pour 15 jours supplémentaires (jusqu'au 27 octobre), a annoncé le préfet des Bouches-du-Rhône dimanche soir. 

Le coronavirus "peut survivre 28 jours sur des surfaces", selon une étude

Le coronavirus peut, dans un milieu frais et sombre, survivre jusqu'à 28 jours sur des surfaces telles que des téléphones et billets de banque, selon une étude de l'agence scientifique nationale australienne (CSIRO). Les chercheurs du département de prévention des maladies au sein de la CSIRO ont ainsi constaté que plus les températures sont chaudes et plus le taux de survie du SARS-CoV-2 diminue, a révélé l'agence lundi. 

Pour autant, "cela ne signifie pas que cette quantité de virus pourrait infecter quelqu'un", a souligné Trevor Drew, directeur du centre australien de prévention des maladies, sur la chaîne publique ABC. Cependant, si une personne "peu soigneuse avec ces matériaux les touchait, puis léchait vos mains ou touchait vos yeux ou votre nez, vous pourriez être infecté plus de deux semaines après leur contamination". Lisez ici les détails de cette étude

De nouvelles restrictions en Catalogne et en Navarre, l'Angleterre s'apprête à serrer la vis 

Deux régions espagnoles frontalières de la France, la Catalogne et la Navarre, ont annoncé dimanche qu'elles renforçaient leurs restrictions pour tenter de freiner une hausse des contaminations. À partir de mardi, les réunions seront limitées à six personnes en Navarre, tandis que bars et restaurants vont devoir fermer à 22 heures. Cinémas, théâtres et librairies devront réduire leur fréquentation à 30% et les supermarchés à 40%. En Catalogne, les autorités ont appelé les entreprises à encourager le télétravail et les universités à éviter les cours présentiels.

De son côté, le gouvernement britannique a présenté dans l'après-midi de nouvelles mesures pour enrayer la progression de l'épidémie. Le Premier ministre Boris Johnson a annoncé fermer les pubs à Liverpool et réactiver trois hôpitaux de campagne mis en place au printemps. Il a également annoncé un nouveau système d'alerte à trois niveaux -"moyen", "élevé" et "très élevé"- censé simplifier à partir de mercredi le patchwork actuel de restrictions pour l'Angleterre seule, les autres nations étant compétentes pour appliquer leur propre dispositif.

Plus de 37,5 millions de cas dans le monde

La pandémie a fait au moins 1.077.849 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi.

Au total, plus de 37,5 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dont au moins 25.763.900 sont guéris. Après les Etats-Unis, le pays le plus endeuillé du monde avec 214.776 morts, suivent le Brésil (150.488), l'Inde (109.150), le Mexique (83.781) et le Royaume-Uni (42.825).