Coronavirus : Roland-Garros reporté à fin septembre

, modifié à
  • A
  • A
Le tournoi de Roland-Garros, qui devait initialement se dérouler du 24 mai au 7 juin, est reporté du 20 septembre au 4 octobre en raison de l'épidémie de coronavirus
Le tournoi de Roland-Garros, qui devait initialement se dérouler du 24 mai au 7 juin, est reporté du 20 septembre au 4 octobre en raison de l'épidémie de coronavirus © DR / Corinne Boulloud
Partagez sur :
La Fédération française de tennis a décidé de reporter le mythique tournoi de Roland-Garros à la fin septembre, en raison de l'épidémie de coronavirus. Il devait initialement se tenir entre le 24 mai et le 7 juin. 

Le tournoi de Roland-Garros, qui devait initialement se dérouler du 24 mai au 7 juin, est reporté du 20 septembre au 4 octobre en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé la Fédération française de tennis (FFT) mardi.

Un report au 20 septembre pour "garantir la santé et la sécurité"

"La crise sanitaire liée au Covid-19 touche l'ensemble des populations. Afin de garantir la santé et la sécurité de tous ceux qui étaient engagés dans la préparation du tournoi, la Fédération française de tennis a pris la décision d'organiser l'édition 2020 de Roland-Garros du 20 septembre au 4 octobre" prochains, écrit-elle dans un communiqué. 

Le seul scénario pour concilier le tournoi et "la lutte contre le Covid-19"

"Les travaux de modernisation de son stade rendent possible l'organisation du tournoi à cette période", souligne la FFT, en référence au toit amovible qui permet désormais de recouvrir le court Central et de l'éclairage de certains autres courts. "Si personne aujourd'hui ne peut prévoir quelle sera la situation sanitaire le 18 mai prochain (date qui devait marquer le début des qualifications pour le tournoi, ndlr), les mesures de confinement en vigueur rendent impossible sa préparation et, par conséquent, son organisation aux dates initialement prévues", poursuit-elle. 

"Pour préserver de façon responsable la santé de ses salariés, de ses prestataires et fournisseurs pendant la période de préparation, la FFT a décidé de retenir le seul scénario qui conciliera organisation du tournoi en 2020 et lutte contre le Covid-19", justifie-t-elle encore.

Les billets pourront être "soit remboursés, soit échangés"

Cette reprogrammation inédite de Roland-Garros fin septembre préfigure un embouteillage et des allers-retours entre surfaces exceptionnels dans le tennis mondial : la levée du Grand Chelem sur terre battue débutera ainsi en théorie une semaine seulement après la fin de l'US Open, sur dur, à New York. "C'est une décision difficile mais courageuse que nous avons prise en cette période exceptionnelle et évolutive depuis ce week-end. Nous agissons en responsabilité, nous devons être solidaires les uns des autres dans ce combat pour la sécurité sanitaire de tous", estime le président de la FFT Bernard Giudicelli, dans des propos rapportés dans ce communiqué.

"Les billets déjà réservés pourront être soit remboursés, soit échangés", précise la FFT, qui en détaillera les modalités ultérieurement.