Football : après l’Allemagne, quels championnats européens pourraient reprendre ?

, modifié à
  • A
  • A
2:27
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :
La reprise de la Bundesliga, ce week-end, a (un peu) étanché la soif de football des amateurs de ballon rond. Ils devront sans doute s’en contenter pendant plusieurs semaines. Alors qu’en France, une reprise de la Ligue 1 semble totalement exclue, c’est l’Espagne qui pourrait redémarrer la première, mais pas avant le 12 juin.

Certes, il n’y avait pas de spectateurs dans les tribunes, donc aucune ambiance dans les stades. Mais le championnat allemand de football a bel et bien repris ce week-end, après presque deux moins d’interruption en raison de l’épidémie de coronavirus. Pour beaucoup de fans de football, cette reprise a été vécue comme un soulagement, outre-Rhin d’abord, où les audiences des rencontres ont été excellentes. Beaucoup espèrent que d’autres championnats européens suivront. Mais ce n’est pas gagné.

En France, des recours qui ont peu de chances d’aboutir

Officiellement, en France, le championnat est terminé, avec le sacre du PSG. C’est Edouard Philippe qui a mis fin, le 28 avril dernier, aux derniers espoirs des supporters, en annonçant que la saison ne pourrait pas reprendre.

Mais certains ont tout de même déposé des recours. Au premier rang desquels Jean-Michel Aulas, l’omniprésent président de l’Olympique Lyonnais qui a écrit pas moins de trois courriers aux parlementaires pour leur demander de faire marche arrière, pour demander de reprendre la fin du championnat, cet été, au mois d’août ou au plus tard au mois de septembre, même si ça paraît assez utopiste.

Il y a également eu un recours du club d’Amiens qui refuse de descendre en Ligue 2, arguant que le championnat n’était pas fini, et qu’il faut là encore essayer de trouver une autre solution.

Mais sachant que le pouvoir politique est en train d’élaborer un texte qui protège les décisions qui ont été prises, on voit mal ces recours aller au bout. Donc on se retrouvera sans doute fin août pour une nouvelle saison de Ligue 1.

En Espagne et en Italie, les entraînements ont repris, mais…

Après l’Allemagne, c’est peut-être l’Espagne qui, parmi les grands championnats européens, semble être le plus près d’une reprise. De l’autre côté des Pyrénées, la date du 12 juin est évoquée pour une reprise, même s’il reste énormément de détails à régler. En tout cas, les entraînements collectifs au sein des clubs ont repris.

Idem en Italie, même si la situation sanitaire est encore un peu plus compliquée dans le premier pays européen massivement frappé par le coronavirus. Et d’ailleurs, aucune date de reprise du championnat n’est évoquée de l’autre côté des Alpes.

Un grand flou en Angleterre

La Premier League est l’un des championnats les plus suivis au monde, et il est en tout cas le plus rémunérateur en termes de droits télé. Les enjeux financiers sont donc colossaux et ont poussé les organisateurs à lancer le "Restart project", avec la date du 12 juin comme objectif.

Mais depuis, ça patauge. Les autorités du pays refusent de se mouiller, alors que les clubs les plus mal classés se sont regroupés pour refuser une reprise du championnat dans les conditions actuelles. En outre, les joueurs ont peur pour eux mais aussi pour leurs familles. Si bien qu’on a encore bien du mal à imaginer une reprise pour l’instant.

Le Portugal vise le 4 juin

Du côté de la Liga Nos, très suivie en France, les nouvelles sont plutôt bonnes. Le pays ayant été touché dans une moindre mesure par le Covid19, la reprise est d’ores et déjà programmée : ce sera le 4 juin. Si tout va bien.

Europe 1
Par Jean-François Pérès, avec Rémi Duchemin