Euro : le Danemark veut se remobiliser avant d'affronter la Belgique

  • A
  • A
danemark euro
Le Danemark du milieu Thomas Delaney devra trouver les ressources contre la Belgique jeudi. © JONATHAN NACKSTRAND / AFP
Partagez sur :
Sans son milieu star Christian Eriksen, victime d'une attaque cardiaque en plein match samedi, le Danemark doit trouver les ressources face à la Belgique jeudi (18 heures) dans un match déjà crucial pour la qualification en huitièmes de finale de l'Euro 2020. 

Les nouvelles sont bonnes du côté de Christian Eriksen, victime d'un grave malaise lors du premier match du Danemark à l'Euro 2020 contre la Finlande (0-1). Les Danois devront puiser dans ce miracle toutes les ressources nécessaires pour continuer l'aventure européenne, où ils affrontent jeudi la Belgique, grande favorite au titre (18 heures). Un match déjà crucial pour les partenaires d'Eriksen : avec une défaite lors de la première journée, la sélection danoise est en danger dans le groupe B.

Le soutien d'Eriksen

Visage fatigué mais souriant : Christian Eriksen a voulu rassurer ses supporters en publiant une première photo depuis son lit d'hôpital, trois jours après son malaise toujours inexpliqué. Sauvé après un massage cardiaque, il a repris connaissance avant d'être transporté à l'hôpital, où il est encore soigné. "Je vais bien malgré les circonstances", a-t-il écrit mardi dans un message publié sur son compte Instagram. La Fédération danoise de football s'est montrée peu loquace sur l'état de santé de son milieu de terrain, indiquant qu'il était "stable", mais ignorant les questions sur ses perspectives de revenir sur le terrain.

Le sélectionneur danois Kasper Hjulmand a raconté qu'Eriksen avait regardé les dix dernières minutes de Danemark-Finlande depuis l'hôpital et était en contact quotidien avec l'équipe, ce qui rassérène les Rouge et Blanc à deux jours de leur duel contre la redoutable Belgique, numéro un mondial au classement FIFA. "Nous pouvons nous concentrer de plus en plus sur le football et nous préparer pour le match", a assuré le sélectionneur, avouant toutefois ne pas savoir si tous les joueurs seraient d'aplomb pour disputer la rencontre jeudi.

Un joueur "irremplaçable"

"Nous allons nous préparer autant que possible mais ça sera chargé en émotions. Il faudrait utiliser ces émotions pour le match et être prêts à nous battre", a-t-il déclaré. Quant à savoir qui jouera à la place d'Eriksen, la question a été balayée par le sélectionneur. "Personne ne peut remplacer Christian. Personne. Ce n'est pas possible. C'est le meilleur joueur sur le ballon (...) il est le cœur de l'équipe", a dit Hjulmand.

"Ensemble, nous ferons autre chose (...) et nous aurons une une équipe très forte sur le terrain", a-t-il promis, estimant qu'ils seraient "très durs à battre". Mais si la sélection est constituée de "vrais guerriers", ils ont été soumis à une pression de la part de l'UEFA pour la reprise du match, a-t-il déploré en conférence de presse.