Arsène Wenger "n'apporterait rien du tout" au PSG, estime Bernard Tapie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que le directeur sportif du PSG Antero Henrique est de plus en plus critiqué, le nom d'Arsène Wenger circule pour le remplacer. Une option qui ne plaît pas à Bernard Tapie, ancien président de l'OM.
INTERVIEW

Ça chauffe au PSG. À la sortie d'un mercato d'hiver décevant (une seule recrue est arrivée dans la capitale, l'Argentin Leandro Paredes), l'entraîneur Thomas Tuchel a fait savoir qu'il n'était pas content de la gestion de l'effectif. Des critiques qui visent, sans le nommer, le directeur sportif Antero Henrique. En difficulté à Paris, il pourrait quitter le club. Parmi les possibles remplaçants, le nom d'Arsène Wenger circule. "Il n'apporterait rien du tout", tranche l'ancien patron de l'OM Bernard Tapie, invité d'Europe 1 lundi

Attention au trop-plein de stars. Pour lui, le PSG a déjà toutes les cartes en main pour continuer à avancer. "L'entraîneur est bon. Si le directeur sportif n'arrive pas à s'entendre avec lui, tu en prends un autre, mais moins 'star'. Dans un club, il faut se méfier de l'addition des stars", prévient Bernard Tapie, président de l'OM à l'époque du titre en Ligue des champions, en 1993.

Reste que le PSG, qui a perdu dimanche son premier match de la saison en championnat, contre Lyon (2-1), doute (un peu) avant d'affronter Manchester United, en huitièmes de finale de la Ligue des champions, le 12 février. "Quand j'entends dire que l'entraîneur du PSG est démuni, ça me fait rire. J'aurais bien aimé être démuni comme lui à l'époque", s'amuse Bernard Tapie.

"Serein" pour le PSG. "Quand tu es joueur, que tu as autant d'avance en championnat et que tu dois affronter une grande équipe en Coupe d'Europe, comme c'est le cas de Manchester United, inconsciemment ou pas tu prends moins de risques, tu ne vas pas au contact, tu te ménages", analyse-t-il, "serein sur le fait que le PSG va faire un grand match contre Manchester".