Ligue 1 : Lyon inflige au PSG sa première défaite de la saison

, modifié à
  • A
  • A
La joie de Fekir, auteur du but de la victoire pour l'OL.
La joie de Fekir, auteur du but de la victoire pour l'OL. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Le PSG a été battu pour la première fois de la saison en Ligue 1 à Lyon (2-1), après une rencontre sublime, lors de la 23e journée de championnat. 

Lyon l'a fait ! L'OL a infligé au PSG sa première défaite (2-1) de la saison en championnat, dimanche soir au Groupama Stadium, après une sublime rencontre de la 23e journée de Ligue 1. Rapidement menés après un but d'Angel Di Maria (7e), les Lyonnais, immenses de bout en bout, ont renversé les Parisiens grâce à Moussa Dembélé (33e) et Nabil Fekir sur penalty (49e). Certes, le PSG reste intouchable en tête du classement (56 pts), avec 10 points d'avance sur le deuxième Lille (46 pts) et deux matches en retard. Mais les hommes de Thomas Tuchel, privés de Neymar, ne se rassurent pas à moins de dix jours de leur huitième de finale aller de Ligue des champions à Manchester United (12 février). Les Lyonnais, eux, confortent leur troisième place (43 pts), avec six unités d'avance sur Saint-Etienne (37 pts). Et prennent date pour le huitième aller de C1 contre le FC Barcelone (19 février). 

Lyon, coupeur de (grosses) têtes. Non, vraiment, on se demande comment ce Lyon-là peut être "seulement" troisième, à 13 points du PSG. Car dimanche soir, dans un Groupama Stadium plein et en fusion, les Lyonnais ont à nouveau accroché le scalp d'un "géant", après Manchester City en Ligue des champions. Même le but précoce d'Angel Di Maria, dès la 7e minute (0-1), n'a pas fait douter l'OL. Solides dans les duels, capables de mettre une énorme intensité et d'une justesse technique rare en Ligue 1, les Lyonnais ont enchaîné les occasions en première période. Mais Alphonse Areola, en feu, a tout repoussé (18e, 20e, 24e, 30e).... avant de se trouer. Sur un centre de la droite, le gardien champion du monde a légèrement glissé, laissant Moussa Dembélé propulser sa tête au fond des filets pour égaliser (33e, 1-1). Cruel pour Areola, mais tellement logique. 

Sans Neymar, ce n'est pas le même Paris. Au retour des vestiaires, Lyon a continué à appuyer sur l'accélérateur. Et cette fois, Thiago Silva a fait faute dans sa surface sur Moussa Dembélé, intenable dimanche soir. Nabil Fekir, sans pitié, a transformé la sanction (49e, 2-1). Dembélé, formé au PSG, aurait même pu s'offrir un doublé contre son ancien club sans un nouvel arrêt d'Areola (85e). Lyon a amplement mérité sa victoire, et instille désormais le doute dans les têtes parisiennes. Certes, le PSG a dominé la seconde période, obligeant Anthony Lopes à réaliser plusieurs parades (51e, 52e et 53e). Mais Neymar, blessé, n'était pas là, et ça s'est vu. Contre Manchester United, il faudra pourtant faire sans lui.