SONDAGE EXCLUSIF - Coronavirus : le moral des Français baisse après les annonces de Macron

  • A
  • A
Macron Coronavirus sondage
Le moral des Français a nettement baissé après l'allocution d'Emmanuel Macron et le prolongement du confinement jusqu'au 11 mai. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Selon un sondage BVA exclusif pour Europe 1 et Orange publié mercredi et réalisé après l'allocution d'Emmanuel Macron, la perspective d'un déconfinement progressif à partir du 11 mai semble avoir entraîné une baisse notable du moral des Français.
EXCLUSIF

L'allocution d'Emmanuel Macron sur la crise du coronavirus et l'évolution de la situation, lundi soir, a-t-elle eu un impact négatif sur l'état d'esprit des Français ? C'est ce que laisse penser la dernière vague du sondage BVA pour Europe 1 et Orange* sur l'état du moral de la population pendant cette période sanitaire inédite. Publiée mercredi soir, elle a été réalisée entre lundi après-midi et mercredi matin.

Dans cette enquête d'opinion, l'annonce du prolongement du confinement jusqu'au 11 mai semble avoir causé une baisse notable du moral des Français, qui se situe désormais à 6,1 point, 10 étant synonyme d'épanouissement, 0 de déprime totale. Il était à 6,3 mardi et même à 6,4 en plein week-end pascal. Depuis la première vague de l'étude, menée au début du confinement, il n'est jamais descendu sous 5,9.

Les Français plus optimistes ?

L'annonce d'au moins quatre semaines supplémentaires de confinement semble certes avoir entamé le moral des Français, mais ceux-ci entrevoient désormais une porte de sortie à la crise sanitaire : la proportion de Français interrogés estimant que "le pire est devant nous" baisse une nouvelle fois, à 43% (-3 points), le point le plus bas depuis le début des enquêtes de BVA. Le sentiment que "le pire est derrière nous" progresse lui de deux points (13%), tout comme la proportion de Français qui pensent que les choses vont rester stables (35%).

 

 

Dans le même temps, les Français interrogés par BVA qui se disent confiants dans la manière dont le gouvernement gère la crise sont de plus en plus nombreux, même s'ils restent minoritaires (36%, soit une hausse de deux points par rapport à la vague de mardi). Des hausses s'observent également pour la part des sondés qui ont confiance dans les informations liées au coronavirus émanant des pouvoirs publics (38%, +3 points depuis mardi) et des médias (39%, +1 point).

Inquiétudes économiques

Ces augmentations ne cachent pourtant pas l'inquiétude économique durable pointée par les personnes interrogées. Ainsi, chez les salariés du privé et les indépendants, la confiance quant à la capacité de leur entreprise à faire face à la crise poursuit sa baisse et retrouve quasiment son plus bas niveau (53%, soit -3 points depuis mardi et -7 points depuis dimanche). Et ce, malgré un télétravail considéré comme de plus en plus facile par les sondés (64%, +9 depuis une semaine). 

*Enquête barométrique en continu réalisée par Internet, entre le 13 et le 15 avril, auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 Français âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas et le principe du roll-up.