SONDAGE EXCLUSIF - Coronavirus : 80% des Français s’inquiètent de la situation économique

  • A
  • A
Les Français craignent massivement un nouveau confinement.
Les Français craignent massivement un nouveau confinement. © AFP
Partagez sur :
Une grande majorité de Français se déclarent toujours pessimistes sur la situation économique, selon un sondage exclusif BVA pour Europe 1 et Orange. Près des trois quarts des personnes anticipent même une crise durable.

Les annonces récentes de plans sociaux chez Airbus ou Air France font craindre une hausse massive du chômage dans les mois à venir. Selon notre sondage BVA pour Europe 1 et Orange, publié jeudi, 80% des Français se déclarent ainsi inquiets en ce qui concerne la situation économique du pays, une progression de deux points en une semaine. 41% des sondés se disent même "très inquiets", alors que 73% anticipent toujours une crise économique durable (+1 point).

Autre indicateur qui montre le pessimisme ambiant : la proportion des Français qui pensent que les effets de la crise du coronavirus perdureront uniquement sur 2020 est passée de 25% début avril à 18% aujourd’hui.

Persistance de la crainte d’un reconfinement

Les Français semblent également anticiper une dégradation de la situation sanitaire. Comme la semaine dernière, 74% des Français s’attendent à une deuxième vague de coronavirus dans les mois à venir, ce qui conduirait à un nouveau confinement. 

Le moral des Français en baisse

La proportion de Français qui estiment que "le pire est derrière nous" poursuit également sa baisse avec 17%, soit 3 points de mois en une semaine et surtout une spectaculaire chute de 15 points en deux semaines. Cet indicateur atteint son plus bas niveau depuis la mi-mai, où il s’établissait à 18%. Dans ce contexte morose, le moral des Français accuse une très légère baisse, avec une moyenne à 6,7 sur 10, contre 6,8 la semaine dernière.

*Enquête barométrique en continu réalisée par Internet, entre le 16 et le 18 juin, auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 Français âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas et le principe du roll-up.