Meurtres dans l’Yonne : la confrontation entre Michel Fourniret et son ex-femme n’a rien donné

  • A
  • A
Le tueur en série n'a rien livré vendredi sur l'endroit où pourrait se trouver le corps de Marie-Angèle Domece. 1:30
Le tueur en série n'a rien livré vendredi sur l'endroit où pourrait se trouver le corps de Marie-Angèle Domece. © ALAIN JULIEN / AFP
Partagez sur :
La confrontation organisée vendredi entre le tueur en série et son ex-épouse n’a pas permis à Michel Fourniret de révéler où pourrait se trouver le corps de Marie-Angèle Domece.

La confrontation entre le tueur en série Michel Fourniret et son ancienne épouse Monique Olivier, organisée vendredi au tribunal de grande instance de Paris, n’a rien donné, a appris Europe 1. La juge d’instruction espérait avec ce face-à-face inédit faire avancer l’enquête sur deux meurtres commis dans l’Yonne il y a près de 30 ans, et notamment savoir où se trouve le corps de Marie-Angèle Domece.

Un corps introuvable depuis 30 ans. Michel Fourniret, condamné à la perpétuité pour sept autres meurtres en 2008, avait avoué ce crime, ainsi que celui de Joanna Parrish, en février dernier, mais sans rien livrer des circonstances des deux meurtres, ni sur le lieu où pourrait se trouver le corps de Marie-Angèle Domece, qui n’a jamais été retrouvé. Le tueur en série et son ex-femme, condamnée pour complicité dans cinq meurtres, avaient été extraits tour à tour de leur cellule fin septembre pour être ramenés sur les lieux de la disparition dans l’Yonne, afin de faire remonter des souvenirs. D’après les informations d’Europe 1, Michel Fourniret s’était alors montré coopératif, mais jusqu'à un certain point : il avait notamment laissé dans sa cellule un schéma représentant exactement un lieu décrit par Monique Olivier comme endroit possible où il aurait déposé le corps, une sorte d’ancien puits. Mais les fouilles n’avaient rien donné.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Des souvenirs bloqués. C’est pourquoi la juge d’instruction a tenté vendredi, pendant plus de quatre heures, de confronter dans son bureau Michel Fourniret et Monique Olivier, pour faire réagir le septuagénaire et faire parler sa mémoire. Mais le meurtrier est resté bloqué, et ce face-à-face entre les deux anciens époux - le premier depuis 2008 - est considéré comme un échec. "Je pense que c'est un échec, Michel Fourniret est resté sur sa position. Il n'y a pas eu cette étincelle, cet élément qui pouvait faire avancer les dossiers", a réagi Me Richard Delgenes, avocat de Monique Olivier, à la sortie de l’audition. Michel Fourniret et Monique Olivier seront à nouveau confrontés début novembre pour une ultime tentative.