Claude Domece : "Je veux entendre la sentence qui condamne Fourniret et sa femme pour l'assassinat de ma fille Marie-Angèle"

, modifié à
  • A
  • A
0:57
Partagez sur :
Le tueur en série Michel Fourniret, soupçonné du meurtre de Marie-Angèle Domece il y a 30 ans, se trouvait mardi sur les lieux avec les enquêteurs. Le père de la jeune fille n'a jamais renoncé à savoir ce qui lui était arrivé.
TÉMOIGNAGE

C'est peut-être la fin de 30 ans d'attente insoutenable pour Claude Domece. Sa fille, Marie-Angèle, 18 ans, avait disparu le 8 juillet 1988 devant la gare d'Auxerre, dans l'Yonne. En février dernier, Michel Fourniret a fini par avouer l'avoir tué. Mais le corps de la jeune fille n'a jamais été retrouvé.

"Donner une sépulture" à Marie-Angèle. Au micro d'Europe 1, Claude Domece a confié garder espoir. "Tout a changé à partir du moment où Fourniret a fini par avouer le meurtre de Marie-Angèle. Maintenant, on sait comment il a procédé. Il a reconnu son enlèvement, son viol, son assassinat. Ce que j'espère, c'est que Fourniret, sa femme, ou les deux, finiront par dire l'endroit exact où ils ont déposé Marie-Angèle", plaide-t-il. "Ce que je voudrais, c'est lui donner une sépulture." 

 

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"J'espère qu'il y aura un procès". Mardi, les enquêteurs ont emmené le tueur en série, celui que l'on surnomme l'ogre des Ardennes, sur zone. D'autres déplacements sont prévus mercredi et en début de semaine prochaine avec son ex-compagne Monique Olivier, pour leur rafraîchir la mémoire. Des fouilles pourront avoir lieu. "J'espère qu'il y aura un procès, j'y tiens énormément. Je veux entendre la sentence qui condamne Fourniret et sa femme pour l'assassinat de ma fille", affirme Claude Domece.

L'instruction pourrait être close à la fin de l'année, ouvrant la voie à un nouveau procès courant 2020.

Europe 1
Par Salomé Legrand, édité par Anaïs Huet