Masque obligatoire en extérieur à Marseille : une mesure difficile à faire respecter ?

, modifié à
  • A
  • A
L’obligation du port du masque en extérieur concerne les secteurs du Vieux Port, du Cours Julien et de l’escale Borély. 1:28
L’obligation du port du masque en extérieur concerne les secteurs du Vieux Port, du Cours Julien et de l’escale Borély. © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Partagez sur :
Le port du masque est obligatoire à Marseille depuis samedi matin et ce jusqu’au 31 août. La décision a été prise par arrêté préfectoral face à une augmentation du nombre de cas dans le département. Mais la mesure ne va pas être facile à faire respecter, comme l'a constaté Europe 1 dans les rues de Marseille.
REPORTAGE

Convaincre les Marseillais de porter un masque sur le Vieux-port risque d'être une gageure. Le port du masque est obligatoire à Marseille depuis samedi matin et ce jusqu’au 31 août dans trois zones de la ville. La décision a été prise par arrêté préfectoral face à une augmentation du nombre de cas de Covid-19 chez les 20-40 ans dans le département des Bouches-du-Rhône, mais les habitants ne sont pas tous enclins à l'idée. 

Lutter contre le relâchement estival

L’obligation du port du masque en extérieur concerne les secteurs du Vieux Port, du Cours Julien et de l’escale Borély, trois zones très fréquentées, surtout en période estivale. Mais cette décision ne va pas être évidente à faire respecter. Dans les rues de Marseille vendredi, beaucoup avait un petit argument contre cette mesure : "je ne peux pas, je fais du sport". D'autres blâment la chaleur, "avec l’été, c’est un peu compliqué sur la durée" ou encore "c’est contraignant, il fait chaud". 

Il y a aussi un facteur de relâchement estival. "Quand on marche dans la rue et qu’on voit que les gens ne le portent pas, on ne met pas le masque systématiquement", confesse un touriste parisien. Certains ne croient pas non plus au bienfait que cela pourrait avoir : "je comprends l’intérêt de porter le masque en lieu clos, mais en extérieur, non", confie également un Marseillais.

Des médiateurs dans le centre-ville

Mais cette mesure est en revanche applaudie par les restaurateurs du centre-ville comme Frédéric Jeanjean : "c’est une nécessité, surtout quand on voit comment les gens ne respectent pas les gestes barrières, sur les plages, dans les rues ou dans les soirées. Si on ne veut pas que la rentrée soit un fiasco, il faut faire un rappel à l’ordre". Une crainte fondée selon les chiffres de l’ARS. Ils ne sont pas bons depuis deux semaines et le niveau de vulnérabilité du département vient de monter d’un cran.

Si certains font preuve de réticence, beaucoup promettent de se plier au port du masque en extérieur, malgré les désagréments. Pour s’en assurer, la mairie de Marseille va déployer des médiateurs dans les périmètres concernés dès samedi matin.

Europe 1
Par Stéphane Frangi édité par Léa Leostic