Les serres chauffées bio autorisées sous conditions : "C'est une avancée"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour Jean-Paul Gabillard, producteur maraîcher et porte parole de la Fédération nationale des agriculteurs biologiques, les nouvelles recommandations concernant les serres bio comportent de "réelles avancées".
RÉACTION

Le Comité national de l'agriculture biologique, rattaché au ministère de l'Agriculture, a tranché : le chauffage des serres, bien que très énergivore, reste tout de même autorisé pour le bio. Mais "il n'y aura pas de commercialisation entre le 21 décembre et le 30 avril" de fruits et légumes bio produits en serres en France, a indiqué le ministère. "Il ne peut pas y avoir de contre-saisonnalité en bio, on ne mange pas des produits bio l'hiver, à contre-saison", a-t-il poursuivi.

Pour Jean-Paul Gabillard, producteur maraîcher et porte parole de la Fédération nationale des agriculteurs biologiques, même si elle n'est pas parfaite, cette nouvelle réglementation reste une avancée.

"Il y a eu des fortes pressions"

"C'est une avancée, puisque jusque-là, il n'y avait aucune recommandation. Or, il y a là deux choses qui sont apparues. La première concerne la date de mise sur le marché. Et la seconde concerne le mode de chauffage. Toutes les installations de bio devront être en énergie renouvelable à partir du 1er janvier 2020. Et celles qui existent déjà devront l'être avant janvier 2025", indique Jean-Paul Gabillard au micro d'Europe 1.

"Nous militions pour un non chauffage du tout, cela n'a pas été possible. Il y a eu des fortes pressions, notamment de grandes coopératives. Mais l'encadrement du chauffage est tout de même une réelle avancée", insiste l'agriculteur. Qui enchaîne : "Il est important d'avoir un cahier des charges cohérent. On aurait souhaité un peu plus tard que le 30 avril, mais jusqu'à maintenant il n'y avait aucun encadrement".