Ski : en grève, les saisonniers veulent perturber les remontées mécaniques

, modifié à
  • A
  • A
Station de ski 1:20
Des perturbations sont à prévoir dans les stations de ski. © AFP
Partagez sur :
Plusieurs syndicats ont appelé à la grève dans les stations de ski pour protester contre les réformes de l'assurance chômage et des retraites. Des ralentissements aux remontées mécaniques et moins de personnels en station sont à prévoir. Les salariés saisonniers espèrent alerter sur leur situation. 

Après les transports, les ports, ou encore les raffineries, ce sont les stations de ski qui pourraient être prochainement bloquées. Un appel à la grève a été lancé par plusieurs syndicats pour protester contre les réformes de l’assurance chômage et des retraites. Les salariés des remontées mécaniques, travaillant principalement à un rythme saisonnier, sont particulièrement concernés par ces deux réformes. Des préavis illimités ont déjà été déposés dans plusieurs stations : Courchevel, La Plagne, les Arcs, Valmorel, Flaine, Megève, les Menuires et la plupart des stations des Pyrénées.

Ralentissements aux remontées, moins de personnels en station

Par conséquent, il faut prévoir des blocages ou des ralentissements aux remontées mécaniques de certaines stations. "L’idée des salariés des remontées mécaniques c’est dans un premier temps une distribution de tracts qui pourrait ralentir la fluidité des passages aux remonte pente", précise Fabrice Michaud secrétaire général de la fédération des transports CGT. "Il peut également y avoir des distributions à l’entrée des stations qui pourraient ralentir la circulation." 

Un autre aspect de la grève : moins de personnel disponible pour l'exploitation et la sécurité des stations de sports d'hiver. "On pourra ainsi être visible en amont et pendant les vacances d’hiver", ajoute le secrétaire général. "L’objectif c’est de faire connaître la situation de ces salariés."