Grand succès pour les petites stations de ski

  • A
  • A
Les petites stations sont privilégiées par les enfants et les débutants
Les petites stations sont privilégiées par les enfants et les débutants © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :
Elles sont petites mais elles tirent leur épingle du jeu ! Grace à leurs investissements, certaines stations familiales de montagne n’ont plus rien à envier aux grands domaines des Alpes et des Pyrénées. C’est le cas de Gréolières-les-neiges dans les Alpes-Maritimes. Avec ses 80 canons à neige, la station fait le plein.
REPORTAGE

Pour éviter les tarifs souvent très élevés pratiqués dans les grandes stations de ski, certains optent pour des stations plus petites, comme Gréolières-les-neiges, dans les Alpes-Marîtimes. C’est le cas de cette famille, venue du Var, rencontrée par Europe 1. “On profite de vues magnifiques, et surtout des tarifs à la portée de tous, autant sur la location des skis que sur les cours”, se réjouit la mère de famille. “C’est impeccable”. 

Une station de débutants et d'enfants

Grâce à la production de neige artificielle, 5 pistes sur 23 sont ouvertes et l’école de ski affiche déjà complet. La station est très prisée par les skieurs débutants et les familles, comme en témoigne Jean-Gabriel Passini, le directeur de l’école : "On a aucun complexe à dire qu'on est une station de débutants et d'enfants". “Il y a des enfants de Grasse qui ne monteraient jamais à la neige, et grâce au ski scolaire on leur fait découvrir le ski, et aussi la montagne”. 

Avec deux pistes noires et plusieurs rouges, les skieurs aguerris peuvent aussi se faire plaisir. “On a souvent été classé dans le top 100 des stations françaises, au niveau du chiffre d’affaires alors qu’on se considère toujours comme petit”, explique Jean-Paul Rouquier, directeur technique de la station, qui compte trente kilomètres de piste et dix remontées mécaniques. 

Autre argument pour attirer une clientèle familiale : la tranquillité. Dans cette petite station, il n’y a pas de boîte de nuit ou de bar ouvert tard le soir.

Europe 1
Par Frédéric Michel édité par Lucie de Perthuis