Légumes hongrois contaminés à la listeria : des produits français concernés

  • A
  • A
maïs
Une alerte à la listeria a été lancée sur du maïs produit dans une usine hongroise. Photo d'illustration. © JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :
Plusieurs enseignes françaises ont déjà rappelé des produits surgelés ou en conserve après une alerte à la listeria dans une usine hongroise.

L'alerte a été déclenchée après le recensement de plusieurs cas de listériose en Autriche, au Danemark, en Suède, en Finlande et au Royaume-Uni. L'entreprise belge Greenyard, spécialisée dans la transformation et la distribution de fruits et de légumes, a été épinglée fin juin par l'autorité hongroise chargée de la sécurité alimentaire en raison d'une contamination possible à la listeria dans l'une de ses usines, située en Hongrie. Le groupe a donc dû retirer et rappeler des légumes surgelés, notamment du maïs, potentiellement contaminés.

Alerte dans les supermarchés français. Mais certains produits avaient déjà été livrés, notamment en France. Le 11 juillet, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a donc alerté les enseignes de grande distribution afin que celles-ci puissent, à leur tour, procéder à des rappels.

Plusieurs produits concernés. Le groupe Lidl a ainsi rappelé ses légumes vapeur commercialisés sous la marque Freshona. Du côté de Carrefour, le chili con carne et la poêlée de riz au poulet et champignons vendus sous sa propre marque sont concernés, ainsi que trois types de salade (printanière au jambon supérieur, landaise et gésiers, quatre saisons aux tomates fraîches) Loste Tradi France et les petits pois Pinguin. Le groupe Auchan, lui, a rappelé quatre salades commercialisées sous la marque Assiette d'Antoine : la salade de riz niçoise, deux salades camarguaises et une salade landaise. Le riz niçois et le taboulé au poulet Claude Léger, vendus par Intermarché, sont également à retirer du commerce. Enfin, la poêlée Villageoise, le mélange Caraïbe et le mélange Mexicain de la marque d'Aucy sont aussi susceptibles d'être contaminés.

Enquête toujours en cours. "Les enquêtes de traçabilité encore en cours sont susceptibles de conduire à de nouveaux retraits-rappels sur d'autres références de produits au cours des prochains jours", avertit la DGCCRF, qui tient une liste intégrale et régulièrement mise à jour à retrouver ici. Et précise au passage qu'"aucun cas [de listériose] n'a été identifié en France à ce jour". Toute personne se trouvant en possession de l'un des produits concernés est appelée à ne pas le consommer et à le rapporter au distributeur.

Infection alimentaire. Infection d'origine alimentaire, la listériose est due à une bactérie, la Listeria monocytogenes. "Elle entraîne une septicémie ou une infection du système nerveux central", rappelle sur son site l'Institut Pasteur. Chez la femme enceinte, les conséquences peuvent être très graves pour l'enfant à naître, avec un risque d'avortement, d'accouchement prématuré ou d'infection néonatale. "Les symptômes habituels sont une fièvre plus ou moins élevée, accompagnée de maux de tête et parfois de troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements)", liste la DGCCRF. En cas de doute, il faut consulter son médecin.