Hongrie : une usine de surgelés contaminée par la listeria

  • A
  • A
L'usine transforme les légumes et fruits en produits surgelés. (image d'illustration)
L'usine transforme les légumes et fruits en produits surgelés. (image d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Une usine en Hongrie du groupe belge de fruits et légumes surgelés Greenyard a été fermée après la découverte de sa contamination à une souche de la listeria.

Le groupe belge Greenyard, un des principaux fournisseurs de fruits et légumes au monde, a annoncé avoir été contraint de fermer son usine de surgelés en Hongrie après la découverte de sa contamination par une souche de la listeria qui a tué neuf personnes en Europe depuis 2015. L'EFSA, l'agence européenne pour la sécurité des aliments, a signalé au groupe le 29 juin que la souche de la bactérie listeria à l'origine des décès a été détectée dans des échantillons de légumes congelés produits par son usine hongroise.

L'unité fermée, tous les produits rappelés. Le groupe belge a publié vendredi soir un communiqué et demandé une enquête sur un possible lien de causalité médicale entre les décès et la contamination de son usine en Hongrie. L'unité de production a été fermée et tous les congelés produits sur le site entre août 2016 et juin 2018 ont été rappelés, a indiqué Greenyard. "Le rappel est une mesure de précaution et n'implique pas que les produits rappelés sont contaminés", a précisé le groupe dans son communiqué. Les dirigeants de Greenyard sont en contact "constants avec la Commission européenne et les autorités compétentes", ajoute le communiqué.

Présent dans 27 pays. La cotation du titre a été suspendue vendredi à la bourse de Bruxelles après avoir chuté de 10%. Entreprise familiale fondée par Hein Deprez en 1987, Greenyard est devenue un géant dans le secteur de la transformation et la distribution de fruits et légumes avec la reprise des sociétés Univeg (fruits et légumes frais, fleurs et plantes), Pinguin (surgelés), Noliko (conserves de fruits et légumes) et Peltracom (substrats pour l'horticulture) en 2015. Le groupe est présent dans 27 pays et emploie 10.000 personnes.

Neuf personnes sont décédées et 38 autres sont tombées malades depuis 2015 après avoir ingurgité des produits infectés par la bactérie dans cinq pays de l'UE : Autriche, Danemark, Finlande, Suède et Royaume Uni. L'EFSA avait publié le 3 juillet une information sur les résultats de l'enquête, mais n'avait pas identifié l'entreprise impliquée.