Grand débat national : seulement la moitié des contributions papier traitées avant la restitution

, modifié à
  • A
  • A
Seule à peine plus de la moitié des contributions papier au "grand débat national" ont été traitées pour dresser un bilan.
Seule à peine plus de la moitié des contributions papier au "grand débat national" ont été traitées pour dresser un bilan. © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Partagez sur :
Selon les données disponibles en ligne depuis mardi, un peu plus de la moitié des contributions papier seulement ont été transcrites et analysées pour dresser le bilan du "grand débat national".

Alors que le Premier ministre Édouard Philippe a présenté les conclusions du "grand débat national" lundi, seule une contribution papier sur deux a été analysée, selon une information disponible sur le site du grand débat national et repérée par Les Jours.

La Bibliothèque nationale de France (BNF) n'a pas pu transcrire et intégrer l'ensemble des documents dans les délais. Seule une partie des contributions libres, des comptes-rendus des réunions d'initiatives locales et des cahiers citoyens ont été pris en compte jusqu'au 8 avril, la veille de la présentation officielle d'Édouard Philippe. Ainsi, sur les 69.158 documents rassemblés (soit 380.000 pages), 24.183 ont été "transmis et intégrés dans l'analyse du 08/04", précise "L'analyse des contributions libres" disponible en ligne depuis mardi, soit 53,8 %.

Des "contributions libres" peu exploitées

Dans le détail, ce sont les contributions libres - les courriers et e-mails envoyées à la mission du "grand débat national" - qui ont été le moins traitées. 5.058 contributions ont été prises en compte sur les 16.874 numérisées… Pour les comptes-rendus de réunions d'initiatives locales, 5.481 contributions ont été traitées sur 9.454. En revanche, 13.644 des 18.647 cahiers citoyens ont été intégrés dans l'analyse.

Cependant, les contributions sur la plateforme en ligne, au nombre de 1,9 million ont bien été traitées, tout comme les comptes-rendus des 21 conférences régionales (13 en métropole, 7 en Outre-Mer et une dédiée à la jeunesse) et les quatre conférences thématiques rassemblant les corps intermédiaires. Tous ces documents ont été numérisés par la BNF au 4 avril, précise l'analyse.