Le grand débat national en chiffres

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Plus de 10.000 réunions d'initiatives locales ont été organisées et la plateforme du grand débat a reçu 1,9 million de contributions, selon le gouvernement. 

Près de 2 millions de contributions en ligne, plus de 10.000 réunions locales qui ont impliqué près de 500.000 personnes, 630.000 pages numérisées et un coût total de 12 millions d'euros : voici les principaux chiffres du grand débat national, selon ses organisateurs. Des chiffres qui offrent une photo grand angle… de ceux qui ont bien voulu jouer le jeu du grand débat, et qui, de fait, n'est pas représentative de l'opinion de tous les Français.

1.932.881 contributions en ligne

Quelque 2.800.000 visiteurs uniques se sont rendus sur la plateforme granddebat.fr, avec 506.000 contributeurs individuels. Ils ont fourni 1.364.000 contributions aux questions fermées et 569.020 contributions aux propositions ouvertes, soit un total de 1.932.881 contributions en ligne.

Au total, 16.337 communes ont ouvert des cahiers de doléances, avec 21 pages par cahier en moyenne. On dénombre aussi 27.400 courriers et courriels reçus, soit 500 par jour, avec 4 pages de courrier en moyenne, ainsi que 250 contributions institutionnelles.

10.134 réunions locales

Plus de 10.000 réunions ont été organisées localement, et réunissaient chacune en moyenne 45 participants. Au total, on estime à 500.000 le nombre de participants.

Dans le détail, 50% des réunions ont été organisées par des élus, 30% par des citoyens, et 20% par des associations et ONG. Ces réunions se sont même exportées, puisque 282 réunions ont eu lieu hors de France, dans 82 pays. Et 21 conférences citoyennes, dont sept se sont tenues en outre-mer, avec 1.404 participants au total, tirés au sort.

Environ 630.000 pages traitées

En tout, 45.000 documents, soit plus de 629.000 pages dactylographiées ou manuscrites, ont été traités par la mission grand débat et ses prestataires. Ces très nombreuses données ont été analysées grâce à l'intelligence artificielle. 

Sans surprise, le ras-le-bol fiscal est arrivé en tête des réclamations. 28% des participants veulent une baisse de la TVA, 19% une baisse de l'impôt sur le revenu. Beaucoup de contributions sur l'écologie ont également été recensées, avec un sentiment d'urgence très partagé. Sur le volet démocratique, la défiance à l'égard des élus est forte. La baisse du nombre de parlementaires et l'instauration d'une dose de proportionnelle font partie des mesures plébiscitées par les participants.

Le coût du grand débat, prévu aux alentours de 10 millions d'euros, s'élève à environ 12 millions d'euros.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP