"Gilets jaunes" : selon vous, le gouvernement n'a toujours pas compris la colère

  • A
  • A
Partagez sur :

Les annonces d'Édouard Philippe n'ont visiblement pas apaisé la colère des milliers de "gilets jaunes". Vous avez été nombreux à nous le dire sur notre sondage Facebook.

VOTRE AVIS

Le Premier ministre l'a assuré mardi : "Il faudrait être sourd ou aveugle pour ne pas entendre" la colère que manifestent depuis plus trois semaines les "gilets jaunes". Au cours d'une allocution télévisée, Edouard Philippe a listé une série de mesures destinées à éteindre l'incendie, parmi lesquelles un moratoire sur la taxe sur les carburants, celle-là même qui a mis le feu aux poudres. Mais pour les "gilets jaunes", ces annonces sont aussi tardives qu'insuffisantes, à en croire les résultats de notre question Facebook, mercredi. À 9 heures, vous étiez plus de 11.000 à avoir voté. Pour 86% d'entre vous, le gouvernement n'a toujours pas compris la colère.

"Ils prennent le peuple pour des ânes". "C'est désespérant de les voir ignorer le peuple, de donner sans cesse des leçons. C'est ahurissant franchement", commente Pierre Noël sous notre sondage Facebook. "Leurs propositions sont des pansements sur un jambe de bois. Les problèmes sont beaucoup plus profonds", considère Nicolas. Philoména abonde : "Ils prennent le peuple pour des ânes." Olivier, lui, se fait plus menaçant : "Ils se foutent de nous. Rendez-vous samedi (pour l'Acte 4 de la mobilisation, ndlr) et arrivera ce qui arrivera !"

"Le masque est en train de tomber". Pour d'autres internautes, il est clair que le gouvernement mesure l'ampleur du mécontentement, mais il l'ignore allègrement. "Le gouvernement a très bien compris mais Emmanuel Macron n'en a rien à faire", juge Joseph. "Ils ne sont pas vraiment aveugles, juste au service d'une politique libérale qu'ils veulent transformer en ultralibérale. Le masque est en train de tomber", avance Patrick. 

"Les 'gilets jaunes' veulent le chaos". Toutefois, pour 14% des votants, le problème vient surtout des "gilets jaunes". "Ont-ils compris eux-mêmes pourquoi ils étaient en colère ?", interroge Jody. Nath, elle, présume carrément que "les 'gilets jaunes' ne veulent pas être compris, ils veulent le chaos."