Enfants fauchés à Lorient : ce que l'on sait du conducteur interpellé

, modifié à
  • A
  • A
L'homme a été reconnu par l'employé d'un hôtel, mardi matin.
L'homme a été reconnu par l'employé d'un hôtel, mardi matin. © AFP
Partagez sur :
Dix jours après avoir renversé deux enfants dont l'un est mort, l'homme qui avait pris la fuite a été arrêté dans une commune proche du lieu de l'accident, mardi.  

Sa cavale aura duré neuf jours. L'homme de 20 ans soupçonné d'avoir percuté deux enfants, dont l'un est mort, le 9 juin à Lorient, a été interpellé dans une commune voisine de la ville du Morbihan, mardi, en fin de matinée. Reconnu par l'employé d'un hôtel, dans une zone industrielle de Lanester, l'homme n'avait pas quitté la région. Après avoir confirmé au magistrat instructeur être le conducteur impliqué dans l'accident, il a été mis en examen, notamment pour homicide involontaire aggravé, et placé en détention provisoire. 

Une soirée alcoolisée en boîte de nuit

"Homme, 1,80m, corpulence normale, de type eurasien, teint mat, cheveux noirs". Dès le surlendemain du drame, la police diffusait un appel à témoins pour retrouver le chauffeur et sa passagère, 21 ans. Tous deux étaient recherchés pour "homicide involontaire aggravé" mais aussi "non assistance à personne en danger". La jeune femme s'était rendue deux jours plus tard mais les recherches des policiers dans tous les lieux fréquentés par le conducteur, ses amis ou sa famille, étaient restées vaines jusqu'à mardi.

Devant la justice, l'homme devrait être interrogé sur le déroulé précis de la soirée du 9 juin. Selon les informations du Télégramme, le couple a consommé de l'alcool en boîte de nuit, sans renoncer à rentrer en voiture. Le véhicule était celui de la mère du conducteur, emprunté par le couple car la voiture de la jeune femme avait déjà été endommagée dans un précédent accrochage, plus tôt dans la journée.

Tentant d'échapper à un contrôle de gendarmes, l'homme a emprunté un couloir de bus en excès de vitesse, percutant d'abord un autre véhicule, puis deux garçons de 7 et 9 ans. Le plus âgé est décédé tandis que le second, dans un état grave, est toujours hospitalisé.

Une relation tumultueuse avec sa compagne

Le parquet a déjà établi que le jeune homme n'était pas titulaire du permis de conduire et avait déjà été interpellé au volant du véhicule de sa mère. Sans emploi, il avait été en couple pendant deux ans avec sa passagère, vendeuse dans une boutique de vêtements, selon des proches de la jeune fille. Auprès d'Europe 1, ces derniers ont décrit une relation tumultueuse, qui aurait abouti à une séparation il y a quelques mois. Des amis proches du couple évoquent une "emprise" du jeune homme, possessif, voire des gestes violents envers sa compagne.

Les proches du jeune homme, qui multipliaient ces derniers jours les appels à sa reddition dans les médias, avancent l'hypothèse d'un conducteur pris de panique. Interrogée par Le Parisien, sa tante invoque ainsi "cette peur idiote de se faire attraper, qui lui a fait faire une bêtise". "Killian, ce n'est pas un méchant. Je ne sais pas ce qu'il lui est passé par la tête (…), mais c'est un bon garçon, un frère prévenant avec sa petite sœur…", souffle-t-elle. À Lorient, la famille vit dans le quartier du Petit paradis. Comme les deux jeunes victimes de l'accident du 9 juin.