Enfants fauchés par une voiture à Lorient : la police lance un appel à témoins

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La traque se poursuit à Lorient, pour tenter de retrouver le chauffard qui a tué un enfant de 10 ans et grièvement blessé un autre de 7 ans. Sur place, l'appel à témoins lancé mardi par la police cristallise les tensions.

Le jeune homme qui, au volant d'une voiture, a tué un enfant de 10 ans et blessé grièvement un de 7 ans sur un trottoir de Lorient après avoir fui un contrôle routier, est toujours activement recherché. Mardi sur Twitter, la police nationale a diffusé un appel à témoins pour tenter de le retrouver, ainsi que la passagère qui était à ses côtés au moment du drame.

Recherchés depuis dimanche

Âgé de 20 ans, le chauffard d’1,80m, de "corpulence normale, de type eurasien, teint mat, cheveux noirs", avait déjà été condamné en répression de faits de conduite sans permis. Sa passagère, âgée de 21 ans, mesure quant à elle 1,65m et est "de corpulence mince".

Dimanche, peu après 17 heures, les deux individus ont pris la fuite à pied après avoir fauché deux enfants sur un trottoir de la rue de Keryado, située dans un quartier populaire de Lorient. Ils sont recherchés pour "homicide involontaire aggravé" et "non assistance à personne en danger".

Une ambiance de plus en plus pesante dans le quartier

Même si la photo du suspect circule sur les réseaux sociaux depuis deux jours, la diffusion de cet appel à témoins cristallise les tensions sur place. Les habitants continuent de déposer des fleurs et des bougies sur les lieux de l'accident, mais cet appel est vécu comme une nouvelle forme de pression qui s'exerce sur tout un quartier.

À un moment donné, c'est normal qu'on soit en colère, attristé, qu'on se pose des questions… On trouve injuste qu'il n'ait pas fait un simple arrêt quand les forces de l'ordre lui ont demandé de s'arrêter", témoigne au micro d'Europe 1 Frédéric, resté plusieurs heures près du lieu du drame. "On se demande comment ça va se finir."

 

Tous les habitants évoquent en filigrane une crainte de représailles, peut-être une volonté de vengeance qui donnerait une tournure encore plus dramatique à cet accident. Le profil de la passagère, lui, se précise. On connaissait son âge, il apparaissait aussi qu'elle était en couple avec le suspect, mais on évoque désormais dans son entourage une forme d'emprise de la part du jeune homme.