INFO EUROPE 1 - La passagère du chauffard qui a fauché deux enfants à Lorient interpellée

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La passagère du chauffard qui a mortellement renversé un enfant et en a grièvement blessé un autre, dimanche, à Lorient, a été arrêtée mercredi soir et placée en garde à vue, selon des informations recueillies par Europe 1. 
INFO EUROPE 1

La jeune femme qui se trouvait à bord du véhicule ayant renversé deux enfants dimanche à Lorient, activement recherchée depuis le drame, a été arrêtée par les policiers mercredi soir vers minuit et placée en garde à vue pour non assistance à personne en danger, selon les informations recueillies par Europe 1 confirmées par la procureure de la République de Lorient.

Gaëlle T., 21 ans, était la passagère du chauffard qui a mortellement renversé un garçon de 10 ans et grièvement blessé un autre enfant de 7 ans en voulant fuir un contrôle routier. Après trois jours de cavale, elle a fini par signaler sa présence et se laisser interpeller à Caudan, commune voisine de Lorient. En revanche, le responsable présumé de l'accident mortel reste introuvable et est toujours recherché.

Un sérieux accrochage quelques heures avant le drame

Au cours de la journée de mercredi, les policiers ont découvert la voiture accidentée de la jeune femme. Le couple avait déjà eu un sérieux accrochage quelques heures avant le drame. C'est pour cette raison que le chauffard de 20 ans a ensuite emprunté la voiture de sa mère avec laquelle il a fauché les deux victimes.

Plus de 500 personnes, la plupart membres de la communauté franco-turque, ont assisté mercredi aux obsèques du petit garçon tué. En raison du grand nombre de participants, la cérémonie religieuse s'est déroulée dans un entrepôt de l'association culturelle turque de Lorient, non loin du lieu où s'est produit le tragique accident. Le maire PS de Lorient Norbert Métairie, ainsi que deux de ses adjoints, sont venus apporter leur soutien à la famille. Certaines personnes avaient fait le déplacement de Brest, Redon ou Nantes. Des dizaines d'anonymes étaient venus rendre hommage à l'enfant la veille, déposant fleurs blanches et peluches sur les lieux du drame. 

Les + lus