Enfants fauchés à Lorient : le chauffard en fuite a été interpellé

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le conducteur a été interpellé dans un hôtel de Lanester, au nord de Lorient. Il a été mis en examen et incarcéré dans l'après-midi. 

Le chauffard de Lorient, en fuite depuis plus d’une semaine après avoir fauché deux enfants, a été interpellé dans le Morbihan. Âgé de 20 ans, cet homme avait renversé dimanche 9 juin deux enfants de 9 et 7 ans en tentant d’échapper à un contrôle de police. Le premier a succombé à ses blessures, le second est toujours dans un état "très préoccupant", selon le parquet .

Reconnu par l'employé d'un hôtel

Les policiers, alertés par une personne qui a reconnu le suspect grâce à sa photo figurant sur l'appel à témoins, l'ont arrêté dans un hôtel de Lanester, à quelques kilomètres de Lorient, selon les informations d'Europe 1, confirmant celles du Parisien. Il a été arrêté vers 11 heures, après neuf jours de cavale et ne sera pas interrogé par la police. Il se trouvait en effet sous le coup d'un mandat d'arrêt décerné par le juge d'instruction, devant lequel il va être directement présenté en vue de poursuites. Lors de son arrestation, le jeune homme n'a pas opposé de résistance.

Déjà connu pour des faits de conduite sans permis et d'infraction à la législation sur les stupéfiants, cet homme était décrit dans un appel à témoins comme mesurant 1,80m, de "corpulence normale, de type eurasien, teint mat, cheveux noirs". Il a accepté de répondre aux questions du magistrat instructeur et confirmé "être le conducteur du véhicule, avoir refusé d'obtempérer et être à l'origine des accidents", selon la procureure. Il encourt dix ans de prison pour homicide aggravé et blessures involontaires aggravées. 

L'homme a été mis en examen, notamment pour homicide involontaire et blessures involontaires aggravées, conduite sans permis de conduire et délit de fuite. Il a été placé en détention provisoire. 

Une chambre réservée par un tiers

La passagère du véhicule s'était rendue d'elle-même aux autorités mercredi soir. Elle a été mise en examen et placée en détention provisoire. Le fuyard, lui, "séjournait à l'hôtel depuis la veille au soir. La chambre avait été réservée par un tiers", a indiqué à l'AFP la direction de l'hôtel, situé à six kilomètres du lieu du drame, le long d'une quatre voies. 

Les familles des victimes se disaient soulagées, mardi soir. "Nous croyons en la justice", affirmaient les proches des enfants au correspondant d'Europe 1 dans l'Ouest, confiant espérer une peine exemplaire. 

 

 

Les + lus