"En pourcentage, Bernard Arnault va payer moins d’impôts qu’une famille de classe moyenne", dénonce Fabien Roussel

, modifié à
  • A
  • A
1:36
Partagez sur :
Le secrétaire général du PCF a assigné Bernard Arnault en justice pour obtenir la publications des comptes de sa holding. Invité d'Europe 1, Fabien Roussel dénonce le "plafonnement" des impôts des grandes fortunes, et réclame une nouvelle loi pour garantir la "justice fiscale".
INTERVIEW

"Je veux que tout le monde soit au même niveau." Invité d'Europe 1 mardi matin, le secrétaire général du PCF, Fabien Roussel, est revenu sur son assignation en justice du milliardaire français Bernard Arnault. Celle-ci avait pour but d'obliger le grand patron à publier les comptes du Groupe Arnault. "On a découvert qu’il a fait un milliard d’euros de bénéfices. Et je suis certain qu’en pourcentage, il va payer moins d’impôts qu’une famille de classe moyenne", assure Fabien Roussel. 

"Plus juste répartition entre capital et travail"

Le chef du PCF réclame une loi "qui permette de la justice fiscale et sociale". Pour l'instant, affirme-t-il, les grandes fortunes ont leurs impôts "plafonnés à 29%". "Warren Buffet (le milliardaire américain, l’une des plus grosses fortunes du monde, nldr) lui-même regrettait de payer moins d’impôts que sa femme de ménage." 

Fabien Roussel s'insurge : "Les 500 plus grandes fortunes de France ont gagné 20% de plus en deux ans. Pourquoi on ne va pas taxer un peu plus les grandes fortunes ?" Il demande une taxation plus accentuée sur le capital, et plus légère sur le travail. "Il y a une plus juste répartition à faire entre le capital, qui n’a jamais été autant exonéré d’impôts, et le travail, auquel on a jamais autant chargé la barque."

Europe 1
Par Laetitia Drevet